Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
14 mai 2010 5 14 /05 /mai /2010 14:39

Beaucoup de personnes s’étonnent de la situation actuelle de notre pays. En effet, celle-ci semble paradoxale. Avec autant de richesses, notre pays fait encore partie des pays sous développés. Même si on le classe dans la catégorie des pays à revenus intermédiaires. 50 ans après son accession à l’indépendance, le Gabon n’arrive pas à décoller, en dépit de ses innombrables ressources naturelles. Il y a lieu de rechercher les causes de ce blocage. Autrement dit, comment peut-on justifier cette situation ?   Le Gabon ou le malentendu permanent  de Paul MBA ABESSOLE répond à cette question. En effet, selon cette personnalité politique, notre pays a manqué plusieurs tournants historiques, à partir de la fondation de Libreville. L’absence de consensus ou la division serait à l’origine de notre incapacité de prendre des décisions profitables à tous. Depuis la fondation de Libreville, les Gabonais n’ont jamais pris une décision ensemble pour déterminer durablement leur avenir commun. Cet état de chose doit nous amener à revoir nos comportements. Il convient aujourd’hui de rechercher le consensus qui faisait la force de nos sociétés traditionnelles. Nous ne pouvons faire décoller le Gabon si nous n’arrivons pas à nous entendre sur l’essentiel. Il faut savoir que des sentiments basés sur la colère, l’orgueil, la jalousie, la méchanceté nuisent considérablement à notre bien-être émotionnel. Nous devons d’abord, individuellement, faire tout notre possible pour vibrer au rythme d’émotions pures et constructives, car on ne peut connaître la paix intérieure tant que l’on se maintient dans un état émotionnel négatif ou discordant. Pour aboutir au consensus souhaité, il nous faut également maintenir l’harmonie entre nous-mêmes et les autres. En effet, il nous est impossible d’évoluer et même de vivre sans établir des contacts fréquents avec nos semblables. En tant qu’être incarné, l’homme n’est pas aussi autonome qu’il le croit. La vie communautaire est une nécessité pour lui, car aucun individu, aussi indépendant soit-il, ne peut être heureux et s’épanouir pleinement sans satisfaire son besoin inné de communication. Puisque nous avons besoin des autres, il importe de ne jamais entretenir avec eux des relations basées sur des rapports de force ou de domination. Autrement dit, nous devons tout faire pour vivre en bonne intelligence avec tous ceux que nous sommes amenés à côtoyer. Qu’y a-t-il en effet de plus pénible que de vivre en permanence dans une ambiance conflictuelle ? Toute situation de discorde entre soi-même et les autres est à éviter, car elle porte en elle le germe de toutes les guerres qui ravagent le monde. Le consensus doit être la règle d’or de la vie sociale et politique de notre pays. Cela ne veut pas dire que tous les individus doivent penser, parler et se comporter de la même manière, car l’uniformité est l’ennemi de l’évolution. Cela signifie simplement que nous devons vivre ensemble dans un respect mutuel, avec le désir de mettre nos différences d’opinions et de comportements au service de la République.

Partager cet article

Repost 0

commentaires