Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
13 mai 2010 4 13 /05 /mai /2010 12:03

Ces derniers temps, de nombreux articles de journaux font état de la volonté de Paul MBA ABESSOLE d’ « aller à la soupe ». Ces différents articles n’ont de cesse d’alimenter inutilement les conversations de nos compatriotes qui ont d’autres problèmes à résoudre. C’est un faux débat. De la pure distraction. Au fait, de quelle « soupe » s’agit-il ? Qui en est le propriétaire ? Qui en a droit ? Qui ne doit pas en bénéficier et pourquoi ? Si je comprends bien, il s’agirait de l’accès aux richesses nationales. A qui appartiennent-elles ? Deux camps s’opposent sur cette question. Il y a ceux qui pensent que les richesses du Gabon appartiennent à une catégorie de gens qui les gère selon les dispositions d’un décret divin qui exclut les autres. Ce sont les partisans de la gestion patrimoniale (partisans de la gestion privée du pays) du Gabon. Ils sont nés pour s’approprier tous les biens de notre pays. Par conséquent, il leur revient de les distribuer aux autres selon des critères laissés à leur seule appréciation. Ce camp estime par ailleurs qu’il doit faire des cadeaux au camp qui n’a droit à rien. Chaque fois qu’un compatriote, « naturellement exclu» du premier camp, a accès à quelques espaces qui donnent droit à certains avantages matériels, c’est une levée de boucliers de la part des membres de ce camp. Cela apparaît comme un scandale, un crime à leurs yeux. Point n’est besoin de vous dire qu’une telle attitude (la pratique de l’exclusion, de la marginalisation d’une frange importante de nos compatriotes) est à l’origine de la situation de blocage que connaît notre pays. Les partisans de cette gestion privée du pays se retrouvent dans tous les partis politiques, même au RPG, et dans toutes les couches sociales. C’est regrettable. Les partisans de la gestion patrimoniale de notre pays doivent savoir que les richesses du Gabon appartiennent à tous les gabonais sans exclusive. MBA ABESSOLE et tous les autres républicains qui constituent le 2ème camp (les partisans de la gestion républicaine du pays) estiment que le problème du Gabon trouve son origine dans la gestion patrimoniale des ressources nationales. Ce n’est pas l’accès de quelques compatriotes à la gestion de la chose publique qui pose problème. Les partisans de la gestion républicaine disent que depuis des décennies, les richesses du Gabon sont très mal réparties. Comme elles appartiennent à tous les gabonais, les gestionnaires doivent désormais procéder à une répartition équitable de celles-ci. Pour eux, il n’est pas acceptable qu’une majorité de compatriotes croupisse dans la misère alors que notre pays, avec des ressources considérables, peut faire vivre décemment ses habitants. MBA ABESSOLE et les autres républicains qui se trouvent dans tous les partis politiques et dans toutes les couches sociales prônent l’instauration d’une solidarité républicaine qui tient compte des besoins de tous les gabonais. C’est cela le vrai débat. Les partisans de la gestion privée du Gabon doivent le comprendre. Il est temps qu’on passe d’une gestion privée à une gestion républicaine de notre cher et beau pays. Tel est l’enjeu du combat politique engagé par Paul MBA ABESSOLE. Tous les gabonais doivent se mobiliser pour cela.

Partager cet article

Repost 0
bikorafam.over-blog.com - dans Politique
commenter cet article

commentaires