Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
5 juin 2010 6 05 /06 /juin /2010 18:34

Campagne de l'élection partielle du 6 juin 2010 a-copie-2Causeries politiques du 1 juin 2010 au 2ème Arron-copie-2Campagne de l'élection partielle du 6 juin 2010 a-copie-8Causeries politiques du 1 juin 2010 au 2ème Arron-copie-3Causeries politiques du 1 juin 2010 au 2ème Arron-copie-4Meeting PDG-RPG DU 2 JUIN 2010 ( Plaine Orety) 012Campagne de l'élection partielle du 6 juin 2010 a-copie-4Meeting PDG-RPG DU 2 JUIN 2010 ( Plaine Orety) 021Meeting PDG-RPG DU 2 JUIN 2010 ( Plaine Orety) 020Meeting PDG-RPG DU 2 JUIN 2010 ( Plaine Orety) 007Campagne de l'élection partielle du 6 juin 2010 a-copie-7Causeries politiques du 1 juin 2010 au 2ème ArrondissementCampagne de l'élection partielle du 6 juin 2010 a-copie-6Causeries politiques du 1 juin 2010 au 2ème Arron-copie-1Campagne de l'élection partielle du 6 juin 2010 a-copie-1Campagne de l'élection partielle du 6 juin 2010 a-copie-5DSC00335Elections partielles 2010 et Ministère de la Cult-copie-1DSC00333Meeting PDG-RPG DU 2 JUIN 2010 ( Plaine Orety) 002DCAM0097Meeting PDG-RPG DU 2 JUIN 2010 ( Plaine Orety) 015Meeting PDG-RPG DU 2 JUIN 2010 ( Plaine Orety) 009Meeting PDG-RPG DU 2 JUIN 2010 ( Plaine Orety) 016Meeting PDG-RPG DU 2 JUIN 2010 ( Plaine Orety) 020Meeting PDG-RPG DU 2 JUIN 2010 ( Plaine Orety) 014Causerie-Plaine-Orety-007.jpgCauserie-Plaine-Orety-009.jpgCauserie-Plaine-Orety-015.jpgCauseries-politiques-du-1-juin-2010-au-2eme-Arron-copie-7.jpgCauseries-politiques-du-1-juin-2010-au-2eme-Arron-copie-8.jpgCauseries-politiques-du-1-juin-2010-au-2eme-Arron-copie-9.jpg

Repost 0
4 juin 2010 5 04 /06 /juin /2010 02:00

Seminaire-CENAP---election-legislative-partielle-2010--0.jpgSeminaire-CENAP---election-legislative-partiell-copie-1.jpgSeminaire-CENAP---election-legislative-partiell-copie-2.jpgSeminaire-CENAP---election-legislative-partiell-copie-3.jpg

 

Séminaire de formation des scrutateurs et contrôleurs CENAP

La Commission Electorale locale du 2ème Arrondissement a organisé le 2 juin 2010, dans la salle des Maires de l’Hôtel de Ville de Libreville, un séminaire de formation des scrutateurs et contrôleurs CENAP. Les travaux étaient dirigés par le Président de la CENAP locale du 2ème Arrondissement, monsieur DIDOUNGOU MOUANDA.

Au cours de la cérémonie d’ouverture, le Président DIDOUNGOU MOUANDA a remercié les séminaristes pour avoir répondu positivement à l’invitation de la Commission Electorale. Il a, par ailleurs rappelé que le processus électoral concernant le 1er Siège du 2ème Arrondissement de Libreville resté vacant depuis plusieurs mois suit son cours normal. Compte tenu de l’enjeu de cette élection partielle qui oppose des candidats d’un gros calibre, il a demandé aux futurs présidents des bureaux de vote de faire montre de sérieux.

Ce séminaire s’articulait autour de quatre modules présentés respectivement par le commissaire représentant le ministère de l’Intérieur, le Vice-président représentant l’Opposition, le Vice-président représentant la Majorité et le Consultant CENAP. Il s’agit des modules suivants :

-         Les dispositions à prendre avant les opérations de vote jusqu’à l’ouverture du scrutin présentées par le Commissaire représentant le ministère de l’Intérieur ;

-         Les opérations effectuées durant le vote présentées par Anselme Mebale, Vice-président de l’Opposition ;

-         Les opérations post électorales par Nzoghe Dzime, Vice-président de la Majorité ;

-         Les délits électoraux et les sanctions pénales par Joseph ANGO MBA, Consultant CENAP.

Une séance de questions-réponses a mis un terme à ce séminaire. Avant d’inviter les séminaristes dont les noms figurent sur la liste d’aptitude du Gouverneur à consulter la liste des noms retenus par la plénière le vendredi 4 juin 2010. Auparavant, le Président a souhaité que les présidents des bureaux de vote travaillent en toute transparence et avec beaucoup de rigueur.

 

Repost 0
3 juin 2010 4 03 /06 /juin /2010 16:36

Meeting-PDG-RPG-DU-2-JUIN-2010---Plaine-Orety--002.jpgMeeting-PDG-RPG-DU-2-JUIN-2010---Plaine-Orety--014.jpgMeeting-PDG-RPG-DU-2-JUIN-2010---Plaine-Orety--015.jpgMeeting-PDG-RPG-DU-2-JUIN-2010---Plaine-Orety--019.jpgMeeting-PDG-RPG-DU-2-JUIN-2010---Plaine-Orety--016.jpgMeeting-PDG-RPG-DU-2-JUIN-2010---Plaine-Orety--009.jpgMeeting-PDG-RPG-DU-2-JUIN-2010---Plaine-Orety--021.jpg

Dans le cadre de la campagne électorale relative aux élections législatives partielles du 06 juin 2010, au  1er Siège du 2ème Arrondissement de Libreville, le ministre de la Culture et membre du Comité Permanent du PDG, René NDEMEZO’OBIANG et le Secrétaire Général Adjoint, Charles MVE ELLA ont convié tous les ressortissants du Woleu-Ntem à un grand meeting, le 02 juin 2010, au Quartier Plaine Orety. Il s’agissait, pour les organisateurs de cette grande rencontre, de sensibiliser leurs frères sur les enjeux des partielles du dimanche 6 juin 2010. Autrement dit, les ressortissants du Woleu-Ntem du siège concerné ont été invités à voter massivement les candidats de la Majorité Républicaine pour l’Emergence, Paul MBA ABESSOLE, Président du RPG, titulaire, et Jean de Dieu MEYO ME MBA, membre du Conseil National du PDG, suppléant.

Outre, l’intervention du chef de quartier, monsieur ASSOUMOU, qui a souhaité la bienvenue aux personnalités présentes à la cérémonie, il y a eu l’allocution du Secrétaire  de la Section PDG N°5 du 2ème Arrondissement. Ce responsable zonal du PDG a affirmé que l’objectif de la rencontre était essentiellement de mobiliser les troupes en vue de l’élection sans bavure du « ticket gagnant RPG/PDG ». Il a clos son propos par une doléance des populations de sa circonscription politique, à savoir la construction d’une route.

Quant au Secrétaire Général Adjoint du PDG, Charles MVE ELLA, il a axé son discours sur la campagne de dénigrement dont le candidat de la Majorité Républicaine est l’objet. Cette campagne est menée par le candidat  de l’Union nationale (UN), Jean EYEGHE NDONG.  Réagissant aux propos diffamatoires de l’ancien vice président du PDG, Charles MVE ELLA s’est appuyé sur deux dates :

-          Janvier 2006 : cette date nous rappelle la nomination de Jean EYEGHE NDONG alors ministre délégué aux Finances aux hautes fonctions de Premier ministre. Ladite nomination, aux dires de Charles MVE ELLA n’avait suscité aucune levée de boucliers dans les rangs du PDG. Personne n’a remis en cause cette promotion. Il faut dire que certains anciens vice premiers ministres ou ministres titulaires auraient bien pu revendiquer cette nomination. Tel ne fut pas le cas.

-          Le 09 avril 2006 : lors du décès du premier président du Sénat, Georges RAWIRI, Jean EYEGHE NDONG alias A ne Fam, avait livré une confidence que le défunt lui aurait faite au public à la base aérienne de Libreville. Za Nfe a pris l’engagement devant RAWIRI, quelques instants avant la mort de ce dernier, de tout faire pour que le PDG ne meure pas.

De plus, MVE ELLA relève que Jean EYEGHE NDONG, au cours de la réunion du Bureau Politique qui a investi Ali BONGO ONDIMBA, a félicité ce dernier pour le choix qui a été porté sur lui. Contre toute attente, ses anciens camarades ont appris qu’il n’était pas finalement d’accord avec la candidature d’Ali BONGO ONDIMBA. Et MVE ELLA de conclure que Za Nfe n’est pas « Fam » comme il le prétend. Car, « un Fam » est un homme de parole, quelqu’un de courageux. Or, EYEGHE NDONG est un parjure. Il ne respecte pas ses engagements, même ceux qu’il prend devant les morts. Pour MVE ELLA, l’homme de parole, le courageux, c’est MBA ABESSOLE.

Lui succédant, Paul MBA ABESSOLE a demandé aux populations présentes de bien observer les changements qui s’opèrent sous leurs yeux. Ces populations n’avaient jamais vu, depuis 1990, NDEMEZO’O et MBA ABESSOLE, côte à côte. Le RPG et le PDG, deux grands partis politiques gabonais, sont en train de libérer les Gabonais des préjugés, de la peur. Aujourd’hui, les parents qui ne pouvaient plus se parler, à cause des antagonismes politiques,  vont maintenant le faire au vu et au su de tout le monde. Ils vont désormais travailler ensemble pour la construction d’un Gabon nouveau. Tel est le souhait de tous les républicains. Avec la Majorité Républicaine pour l’Emergence, toutes les intelligences vont désormais être mises à contribution. Il a ensuite fait savoir à l’assistance que d’ici quelque temps, le RPG et le PDG ne formeront qu’un seul et même parti.

Prenant la parole en dernier, René NDEMEZO’O a confirmé les propos de ces prédécesseurs, tout en insistant sur les mensonges des partisans de l’UN qui, selon l’intervenant, promettent monts et merveilles aux électeurs, après avoir tourné le dos au pouvoir, qui, seul, pouvait leur permettre de réaliser leurs projets. René NDEMEZO’OBIANG a dit que Jean EYEGHE NDONG qu’il avait du reste présenté à ses frères de Cocotiers et de Plaine Orety, n’a rien fait pour eux quand il était à la Primature. Ce n’est pas quand il n’est plus aux affaires qu’il pourra faire quelque chose. Il n’a pas été reconnaissant relativement au soutien que les ressortissants du Woleu-Ntem lui ont apporté en 2006. Il a rappelé qu’au temps du Président BONGO ONDIMBA, tous les membres du Gouvernement n’étaient pas logés à la même enseigne. Certains étaient beaucoup plus proches du Chef de l’Etat que d’autres. Parmi les plus proches, il y avait certains leaders de l’Union nationale (UN) dont Jean EYEGHE NDONG et André MBA OBAME qui se disait fils du Chef de l’Etat. Toutes ces personnalités politiques n’ont rien fait pour les populations. Ce n’est pas maintenant qu’elles penseront à elles. René NDEMEZO’O a demandé à ses frères d’aller voir ce qui a été fait à Medouneu, chez MBA OBAME. C’est la désolation. Il a conclu qu’il n’y avait rien à tirer à l’UN.

S’agissant des relations entre le RPG et le PDG, René NDEMEZO’OBIANG a reconnu que le défunt Président BONGO ONDIMBA avait souvent exprimé le vœu de voir ces deux partis travailler ensemble pour la construction du Gabon. Il a regretté le fait que de nombreux accords passés entre les deux partis ne soient pas respectés au temps du Président Fondateur du PDG. Cependant, Ali BONGO ONDIMBA est en train de réaliser le vœu de son père. Il a mis de l’ordre dans la nouvelle majorité. Celle-ci est en marche. C’est ce qui explique leur présence à Plaine Orety pour appeler au vote massif du ticket gagnant RPG-PDG le dimanche 6 juin 2010.Meeting-PDG-RPG-DU-2-JUIN-2010---Plaine-Orety--007.jpgMeeting PDG-RPG DU 2 JUIN 2010 ( Plaine Orety) 020

Repost 0
1 juin 2010 2 01 /06 /juin /2010 15:36

Elections-partielles-2010-et-Ministere-de-la-Cult-copie-2.jpgDCAM0001

 

Campagne de l'élection partielle du 6 juin 2010 a-copie-7

 

Paul MBA ABESSOLE, Président du Rassemblement Pour le Gabon (RPG) et son suppléant, Jean de Dieu MEYO ME MBA, Conseiller National du Parti Démocratique Gabonais (PDG) ont poursuivi hier, 31 mai 2010, leur campagne électorale au Quartier Atong Abè (entrée Domi), dans le cadre de l'élection législative partielle qui aura lieu le dimanche 6 juin 2010. Plusieurs interventions ont ponctué cette causerie politique aux allures de meeting. C'est Monsieur ONDO Jean Gaspard, ressortissant du quartier qui a d'abord pris la parole pour souhaiter la bienvenue aux personnalités présentes, parmi lesquelles, Paul BIYOGHE MBA, Premier ministre, représentant le Président de la Majorité Républicaine pour l'Emergence, le Président de la République, Ali BONGO ONDIMBA. Selon Jean Gaspard ONDO, la constitution du ticket RPG/PDG s'inscrit dans l'esprit de l'adage qui dit que l'union fait la force. C'est ensemble, pense-t-il, que les populations du 1er Siège du 2ème Arrondissement de Libreville peuvent résoudre leurs problèmes, car un seul doigt ne peut pas laver la figure. Il a conclu son discours en exhortant ses concitoyens à voter massivement "le ticket gagnant"le 6 juin. A la suite de Jean Gaspard ONDO, la Directrice de campagne, Mme Marie Rose MELIGHE ME NGWA a procédé à la présentation des candidats tout en soulignant que le RPG et le PDG réunis constituent incontestablement l'avenir du Gabon. Quant au représentant du PDG, le Secrétaire National, Axel AYENOUE, il a demandé aux électeurs de ne pas se tromper le dimanche 6 juin, car ces élections partielles sont un test pour les élections de 2011. Pour que les choses bougent, a-t-il ajouté, il faut voter les candidats de la Majorité Républicaine pour l'Emergence qui vont appuyer la volonté de changement du Chef de l'Etat. De plus, a-t-il souligné, ces candidats jouissent d'une bonne santé physique et intellectuelle. Le tour est ensuite revenu au Président du Conseil du 2ème Arrondissement du RPG d'inviter ses amis politiques à se mobiliser derrière son Président. Pour ce  faire, il convient d'aller d'abord retirer sa carte d'électeur à la Mairie de l'Arrondissement afin d'accomplir son devoir civique le moment venu.

Le Président du MORENA UNIONISTE (Majorité Républicaine) a ensuite pris la parole pour apporter le soutien de sa formation politique aux candidats de la Majorité Républicaine pour l'Emergence qui prônent le partage et le bien être des populations du 1er Siège du 2ème Arrondissement. En ce qui concerne le notable Daniel MBENG EDOU, il s'est efforcé d'expliquer le concept de la Majorité Républicaine pour l'Emergence en langue fang. Il a terminé son propos en demandant aux populations venues très nombreuses de choisir la vie pour vivre. La vie c'est , selon lui, la Majorité Républicaine pour l'Emergence qui va utiliser toutes les compétences et tous les savoir-faire.

Jean de Dieu MEYO ME MBA, candidat suppléant s'est employé à montrer le bien fondé du choix des candidats de la Majorité Républicaine qui ont tous les atouts pour hisser leur circonscription à un niveau de développement appréciable. Beaucoup de choses s'y font déjà. Pour obtenir davantage, les populations doivent soutenir la liste de la Majorité Républicaine pour l'Emergence.

Aurélien NTOUTOUME, un autre cadre du PDG a indiqué aux électeurs l'attitude à adopter le jour du vote. Il a ensuite donné la liste des différents centres et bureaux de vote du siège. Au total, ce siège compte 8 centres de vote et 39 bureaux.

Le candidat titulaire, Paul MBA ABESSOLE, a d'abord tenu à remercier le Premier ministre, Paul BIYOGHE MBA pour son soutien. Cela signifie que la Majorité Républicaine est en marche. Il a également demandé aux populations de bien ouvrir les yeux, car notre pays commence à fabriquer une nouvelle image du Premier ministre. Paul BIYOGHE MBA, a fait observer Paul MBA ABESSOLE, est un homme simple, humble. Il s'est ensuite attaqué au phénomène de la mort prématurée des jeunes. Il a fait le constat que de nombreux jeunes consomment la mort au quotidien. Paul MBA ABESSOLE a exhorté la jeunesse à tout faire pour vivre plus longtemps afin d'assurer la relève. Paul MBA ABESSOLE pense également que le temps est venu pour mettre à la porte tous ceux qui ont cultivé la division dans l'Arrondissement; Par ailleurs, l'alliance RPG/PDG a fait faire "un massage psychologique" aux populations de sa circonscription politique. Tout le monde se sent maintenant libre. Les gens doivent désormais s'accepter tels qu'ils sont. La Majorité Républicaine pour l'Emergence a tout ce qu'il faut (idées, pouvoir, argent) pour assurer le développement de l'Arrondissement. Il a, en outre, dit que l'élection est une occasion pour les hommes politiques de proposer des idées et de débattre dignement. Il a regretté que certains candidats ou leurs représentants versent dans la diffamation et l'injure. Toute chose qui est loin de les honorer.

Le Premier ministre Paul BIYOGHE MBA a clôturé cette causerie en comparant la politique au sport où il faut du fair-play et de l'endurance. Pour le Premier ministre, les élections partielles du 6 juin prochain constituent une belle pour la Majorité Républicaine pour l'Emergence. La Majorité joue la belle, c'est-à-dire un match très important, car celui qui gagnera ce match, le gagnera définitivement. Avec l'équipe que Paul MBA ABESSOLE conduit, le Premier ministre estime qu'il n' y a pas de raison que la Majorité perde. C'est une équipe bien formée qui inspire confiance à Paul BIYOGHE MBA. L'expérience avérée de Paul MBA ABESSOLE qui rime avec l'exaltation de son suppléant MEYO ME MBA fait dire au Premier ministre que cette équipe va à la belle pour la gagner définitivement.

 

 

Repost 0
29 mai 2010 6 29 /05 /mai /2010 10:15

Campagne de l'élection partielle du 6 juin 2010 a-copie-5Campagne de l'élection partielle du 6 juin 2010 a-copie-1Elections partielles 2010 et Ministère de la Culture 006Campagne de l'élection partielle du 6 juin 2010 a-copie-4

 

 

 

 

 

A l'entame de toutes ses causeries qu'il anime et qui se poursuivent dans le cadre de la campagne électorale de l'élection législative partielle du 6 juin 2010, dans le 1er Siège du 2ème Arrondissement de Libreville, Paul MBA ABESSOLE exprime ses inquiétudes relativement aux décès prématurés de nombreux jeunes de telle sorte que le candidat titulaire de la Majorité Républicaine Pour l'Emergence demande aux jeunes s'ils veulent vraiment vivre. Selon le Président du RPG, les jeunes doivent chercher à vivre plus longtemps pour assurer la relève et vivre les grands changements qui s'amorcent actuellement au Gabon. Il a ensuite fait remarquer qu'il n'a pas d'ennemis et qu'il n'a jamais été jaloux de qui que ce soit, en se reférant aux nombreux articles parus ces derniers jours et qui disent que MBA ABESSOLE est à couteaux tirés avec Jean EYEGHE NDONG, ancien hiérarque du PDG récemment passé avec armes et bagages dans l'opposition. Pour le Président du RPG, chacun d'eux a ses points de vue. Ce qui est tout à fait normal.

Le souhait exprimé par le candidat titulaire du ticket RPG/PDG est de voir tout le monde se mettre ensemble pour produire. Il regrette cependant que ce message ne soit pas encore bien perçu par de nombreux gabonais.

Par rapport à la prétendue samba à laquelle il se livrerait, c'est-à-dire le fait de passer d'un camp politique à un autre, MBA ABESSOLE estime que sa démarche consiste à démontrer que l'opposition et la majorité défendent les mêmes idées. A partir du moment où les compatriotes de ces deux camps politiques défendent les mêmes idées, il est donc nécessaire qu'ils se retrouvent pour rechercher les voies et moyens qui permettent la mise en oeuvre de celles-ci. Que ce soit la majorité ou l'opposition, tout le monde est d'accord sur le fait que notre pays a besoin des cadres bien formés, des populations bien soignées. Tout comme tout le monde partage l'idée de donner du travail aux jeunes gabonais et de doter chaque citoyen d'un logement décent. Pourquoi ne pas adopter un programme commun pour construire ensemble ce que tout le monde veut, s'interroge-t-il.

Par ailleurs, notre système politique traditionnel, ajoute-t-il, ne connaît pas l'opposition et la majorité. Dans les villages, poursuit-il, il n'y avait ni majorité ni opposition. Lorsqu'il y avait un problème, tout le monde se retrouvait pour la recherche d'une solution consensuelle. C'est  ce vers  quoi nous mène la Majorité Républicaine, conclut-il.

L'alliance RPG/PDG constitue, selon MBA ABESSOLE, la preuve que quelque chose est en train de bouger au Gabon. Il est convaincu que ceux qui l'insultent aujourd'hui finiront par le rejoindre dans la Majorité Républicaine, car une fois les insultes terminées, ils reviendront inexorablement sur les idées que son camp politique développe présentement. Les injures, dit-il, ne constituent pas un programme politique. Pour sa part, il estime que le 2ème Arrondissement a beaucoup souffert des pratiques du système politique actuel qui repose sur l'affrontement permanent entre la majorité et l'opposition. Ce système politique a divisé le pays, en général, et le 2ème Arrondissement en particulier. La nouvelle vision politique a pour objectif de libérer les gabonais. Comment? A partir du moment où le PDG et le RPG travaillent désormais ensemble au 2ème Arrondissement, il n' y aura plus d'exclusion. On ne demandera plus aux populations nécessiteuses de cet arrondissement à quel bord politique elles appartiennent avant qu'un homme politique sollicité ne rende le service demandé. Il convient de rappeler que le RPG et le PDG sont les seuls partis les mieux implantés dans le 2ème Arrondissement de Libreville. D'ailleurs, le Président du RPG envisage la fusion du PDG et du RPG dans les prochains jours.

Le ticket RPG/PDG du 2ème Arrondissement veut aussi donner une nouvelle vision du Député. Cet élu, selon MBA ABESSOLE, devra désormais animer, en dehors de ses missions traditionnelles, une communauté de jeunes et promouvoir la solidarité entre ces derniers. Paul MBA ABESSOLE n'attend aucune reconnaissance en retour, s'appuyant en cela sur un conseil que le défunt Président de la République Omar BONGO ONDIMBA lui avait donné. En effet, il lui avait dit:"Paul, fais ce que le coeur te dit de faire pour le bien du pays. N'attend aucune reconnaissance en retour".

Pour que tout ce qu'il dit se concrétise, il invite tous les électeurs à retirer leurs cartes d'électeurs et à se rendre massivement dans les bureaux de vote le 6 juin 2010 pour faire élire le ticket gagnant RPG/PDG. Le même appel a été lancé par le Directeur de campagne, Mme Marie Rose MELIGHE ME NGWA  et le candidat suppléant, Jean de Dieu MEYO ME MBA, membre du Conseil National du PDG

 

 

Repost 0
28 mai 2010 5 28 /05 /mai /2010 23:34

Elections-partielles-2010-et-Ministere-de-la-Culture-006.jpgCampagne-de-l-election-partielle-du-6-juin-2010-a-copie-7.jpgCampagne-de-l-election-partielle-du-6-juin-2010-a-copie-6.jpgCampagne-de-l-election-partielle-du-6-juin-2010-a-copie-5.jpgCampagne-de-l-election-partielle-du-6-juin-2010-au-2eme-A.jpgCampagne-de-l-election-partielle-du-6-juin-2010-a-copie-1.jpg

Campagne-de-l-election-partielle-du-6-juin-2010-a-copie-2.jpgCampagne-de-l-election-partielle-du-6-juin-2010-a-copie-4.jpgCampagne-de-l-election-partielle-du-6-juin-2010-a-copie-3.jpg

Repost 0
25 mai 2010 2 25 /05 /mai /2010 14:48

DSC00331DCAM0001DSC00333DCAM0096.JPGDCAM0097.JPGDSC00329.JPGDSC00335.JPG

Repost 0
25 mai 2010 2 25 /05 /mai /2010 13:59

DSC00331.JPGDCAM0001.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

-

Le dimanche 23 mai 2010, la Majorité Républicaine pour l’Emergence a procédé au lancement de la campagne électorale relative à l’élection législative partielle du 1er Siège du 2ème Arrondissement de Libreville dans l’enceinte de l’Ecole Publique Martine Oulabou.

Cette grande manifestation politique a vu la présence effective de nombreux hiérarques du Parti Démocratique Gabonais (PDG) dont le Premier Ministre, représentant le Président de la Majorité Républicaine pour l’Emergence, Paul BIYOGHE MBA. Il y avait aussi le Secrétaire Général Adjoint du PDG, Emmanuel NZE BEKALE et e Jean de Dieu MEYO ME  MBA, candidat suppléant de l’alliance RPG/PDG

Du côté du Rassemblement Pour le Gabon (RPG), outre son Président, Paul MBA ABESSOLE, candidat titulaire à cette élection dans la circonscription concernée, on notait aussi la présence du Vice président, Pierre Claver MVELE NDANGO ainsi que d’autres hauts responsables de ce Parti venus apporter leur soutien indéfectible à leur premier responsable.

De nombreux leaders d’autres partis membres de la Majorité Républicaine pour l’Emergence sont également venus manifester leur solidarité à leurs alliés engagés dans cette compétition électorale.

Faut-il rappeler que la Majorité Républicaine pour l’Emergence fait face, au 2ème Arrondissement de Libreville, à un ancien hiérarque du PDG et ancien Premier Ministre, Jean EYEGHE NDONG, récemment passé avec armes et bagages à l’opposition et plus précisément à l’Union Nationale (UN).

Plusieurs interventions, entrecoupées par la prestation des artistes et groupes culturels, ont ponctué cette cérémonie.

C’est la directrice de campagne du ticket RPG/PDG, Mme Marie-Rose MELIGHE ME NGWA, qui a ouvert cette série d’allocutions par la présentation au public de ses candidats. Elle a été suivie du représentant des jeunes de la Majorité Républicaine, de la représentante des femmes, du Secrétaire Général Adjoint du PDG, Emmanuel NZE BEKALE, du Vice Président du RPG, Pierre Claver MVELE NDANGO, du candidat Paul MBA ABESSOLE et du Premier Ministre, Paul BIYOGHE MBA.

Outre le soutien apporté aux candidats de la Majorité Républicaine pour l’Emergence, les intervenants sont longuement revenus sur les enjeux actuels et la nécessité pour les Gabonais de penser Gabon d’Abord aux fins de relever les grands défis auxquels ils font face et faire figurer le Gabon au rang des pays émergents. Selon Emmanuel NZE BEKALE, le PDG et le RPG ne peuvent que gagner cette élection partielle dans la mesure où, depuis 1990, le 2ème Arrondissement est toujours resté dans les mains des deux partis précités. Cette circonscription est donc un lit à deux places (RPG et PDG). Il n’y a pas de place pour une troisième personne, a-t-il conclu.

Le discours du candidat titulaire, Paul MBA ABESSOLE, a constitué le clou de la manifestation. Paul MBA ABESSOLE a tout d’abord tenu à exprimer sa joie de vivre cette rencontre considérée jusque là comme une utopie pour certains. Le temps, selon lui, a fait son travail sur les uns et les autres. Il a toutefois regretté la disparition de ceux qui auraient voulu vivre ces instants. Le candidat de la Majorité Républicaine a exhorté les uns et les autres à ne pas aller à la facilité de la parenté. Ce qui se fait aujourd’hui, a-t-il fait observer, est l’inauguration de l’idée de la Majorité Républicaine, une ouverture de nouvelles perspectives pour hisser le Gabon au rang des pays émergents tels que le Brésil, l’Afrique du Sud, l’Île Maurice, la Chine, l’Inde, etc. Ces pays présentent des critères des pays développés qui sont, entre autres :

-         Les ressources humaines bien formées dans les secteurs clés de l’économie ;

-         L’existence des partenariats gagnant-gagnant ;

-         Un inventaire exhaustif des ressources naturelles ;

-         Le développement culturel ;

-         Le passage progressif de la consommation à la production ;

-         L’existence des PME et PMI performantes ;

-         Une recherche scientifique avancée.

C’est donc à un énorme programme que la Majorité Républicaine a affaire, a-t-il relevé.

De plus, Paul MBA ABESSOLE a défini la Majorité Républicaine pour l’Emergence comme un cadre à l’intérieur duquel on doit mettre en place une méthode de bonne gestion de nos différences et de nos compétences dans tous les secteurs d’activité. C’est une plate forme ouverte qui stimule nos différents savoirs et compétences, au-delà des clivages idéologiques, clivages fermés les uns aux autres. Ces clivages nous ont empêchés, d’après lui, d’avancer ces dernières années. Un véritable gâchis de potentialités

Il s’agit, selon l’intéressé, d’une volonté de promouvoir, entre nous, des relations multilatérales éloignées de la hargne de certains dont l’objectif est plus de diviser qu’unir. Nos différences, a-t-il ajouté, n’ont rien à voir avec les divisions qui sont les conséquences des affronts des égoïsmes. Nos différences, selon l’orateur, constituent des matériaux destinés à la construction d’un même édifice, la Nation gabonaise.

Quelles sont ces différences, selon Paul MBA ABESSOLE ? Il s’agit de nos communautés culturelles (ethnies), de nos provinces, de nos formations, des compétences, des rôles sociaux qui doivent être utilisés à tous les niveaux pour la construction de notre édifice. Toutes ces richesses n’ont pas été utilisées. Or, le principe de nos communautés traditionnelles reconnaît les capacités, les savoir-faire de chacun. Celui-ci doit exercer dans le domaine où il est compétent et où il a la possibilité de déployer sa personnalité. Cela n’a pas pu se faire parce que le système politique que nous avons adopté est loin de nos traditions. Il a été pris sans effort de contextualisation. Notre système traditionnel ne mettait aucune compétence en veilleuse. Nous sommes divisés en opposition-majorité. Ceux qu’on dit opposants sont systématiquement écartés de la gestion de la chose publique pendant 7 ans, avant de réitérer leurs bonnes idées pour le pays. On perd ainsi un nombre impressionnant de compétences. Beaucoup de promoteurs d’idées nouvelles sont morts ces dernières années, emportant avec eux leurs bonnes idées. C’est pourquoi Paul MBA ABESSOLE estime que le système majorité-opposition est destructeur.

La Majorité Républicaine pour l’Emergence a pour ambition d’utiliser toutes les intelligences, toutes les compétences, tous les cerveaux en temps réel  et de les mettre en synergie avec les autres. Dans cette perspective, a-t-il poursuivi, une importance particulière sera accordée à la formation des intelligences qui commencera par un toilettage de celles-ci, car beaucoup d’entre elles sont polluées par des préjugées, ébréchées par le manque d’entretien, anesthésiées par le découragement, au point qu’elles manquent actuellement de force pour dire la vérité. Cette formation se poursuivra dans la réappropriation des savoirs traditionnels et dans l’acquisition  et la création des savoirs modernes. Cela implique une organisation des équipes d’hommes et de femmes déterminés, acquis aux idées de changement positif. Paul MBA ABESSOLE a exprimé la volonté de commencer ce travail au 1er Siège du 2ème Arrondissement. De là naîtra, selon lui, un nouveau sentiment de solidarité entre les gabonais. Il souhaiterait réinstaurer des relations normales, simples, fraternelles pour sortir progressivement chaque Gabonais de la tendance que nous avons au repli identitaire. Ce repli met le Gabon dans l’incapacité d’évoluer positivement. Le constat de ces replis a amené les candidats de la Majorité Républicaine pour l’Emergence à adopter comme thème de campagne « la solidarité ». Ils veulent la solidarité en ville, dans les villages, dans les familles, dans les entreprises, dans les écoles, dans les partis, partout pour mettre debout un Gabon nouveau. Ils veulent voir se lever un jour nouveau dans le 2ème Arrondissement de Libreville. Pour cela, ils doivent avancer ensemble et solidaires. Paul MBA ABESSOLE a demandé aux militants du RPG, du PDG ainsi que ceux des autres partis de la Majorité Républicaine de se mettre debout.

 

 

 

 

 

 

Repost 0
22 mai 2010 6 22 /05 /mai /2010 10:06

Copie-de-DSC00323.JPG 

                   Une partie de l’assistance

 

 

 

 

Sur invitation du bureau de la Cellule Provinciale de Réflexion du Rassemblement Pour le Gabon (RPG) de la Province du Woleu-Ntem, Paul MBA ABESSOLE, Président du RPG, s'est entretenu, le 21 mai 2010, avec les militants et sympathisants de cet organe spécial au siège de son parti, sis à Petit Paris, dans le 3ème Arrondissement de Libreville. Cet entretien portait essentiellement sur l'actualité politique du Gabon et plus particulièrement sur les tenants et aboutissants de la mise en place de la Majorité Républicaine. Le Président a fait un long développement sur la nécessité pour le Gabon de mettre présentement en place un système politique qui tienne désormais compte de tous les dépositaires des savoirs et savoir faire de notre pays. En effet, pour Paul MBA ABESSOLE, il est important pour le décollage et le développement du Gabon que tous les cerveaux, quel que soit le bord politique auquel ils appartiennent, soient utilisés. Pour lui, le système actuel repose sur le conflit, la domination de l'autre et l'exclusion. Il est temps pour que nous mettions en exergue certaines valeurs qui ont fait la force de nos sociétés traditionnelles, à savoir la solidarité, le consensus, le respect de l'ancien, etc .

Le Président du RPG estime que la différence existe pour créer la beauté et la rencontre. Toutes choses qui génèrent une dynamique de progrès. La différence crée l'harmonie, à l'instar de la combinaison des sons qui crée l'harmonie dans la musique.

La Majorité Républicaine va procéder au répérage de toutes les potentialités pour mettre en place un système qui ne sacrifie aucune intelligence. Ce concept a une vision holistique de la réalité Gabon.

A la fin de l'entretien, la Présidente de la Cellule de Réflexion Provinciale du Woleu-Ntem, Mme ASSANGONO OLUI, au nom des militants de sa structure politique, a remis une enveloppe en guise de soutien au président du RPG, candidat aux élections  législatives partielles du 2ème Arrondissement de Libreville qui auront lieu le 6 juin 2010. Elle a en outre demandé à ses amis de se mobiliser autour de leur Président pour assurer sa victoire.

 

Repost 0
14 mai 2010 5 14 /05 /mai /2010 17:19

b_150_100_16777215_0___images_stories_coalition-20de-20la-2.jpgDepuis la publication de la listes des candidats aux élections partielles des Législatives et des Sénatoriales du 06 juin 2010, les militants de la Majorité Républicaine sont à pied d'oeuvre. Au 2ème Arrondissement de Libreville où aura lieu le duel opposant Paul MBA ABESSOLE (Majorité Républicaine) à Jean EYEGHE NDONG (Union Nationale), les républicains sillonnent la circonscription électorale et s'efforcent de la couvrir dans sa totalité pour diffuser leur message et convaincre le maximum d'électeurs avant le 06 juin 2010. 

Il convient de souligner que tous les militants des partis membres de la Majorité Républicaine sont mobilisés autour de leurs candidats à l'occasion du premier test du lendemain de l'élection présidentielle du mois d'août 2009. Ils affichent leur ferme détermination à remporter démocratiquement cette élection partielle. Il ne peut en être autrement dans la mesure où la nouvelle Majorité qui vient de se constituer fait de la solidarité son mot d'ordre. Cette solidarité s'est d'ailleurs manifestée à travers la constitution des listes communes dans certaines circonscriptions et le soutien de l'ensemble du groupe aux candidats du parti membre choisi pour défendre les couleurs de la Majorité, notamment à Libreville, au 2ème Arrondissement, où le Rassemblement Pour le Gabon (RPG) de Paul MBA ABESSOLE et le Parti Démocratique Gabonais (PDG) d'Ali BONGO ONDIMBA se sont alliés pour affronter le candidat de l'Union Nationale (UN), ancien Vice-président du PDG et ancien Premier ministre, Jean EYEGHE NDONG. C'est également le cas à Lastoursville(Ogooué Lolo) où une alliance du PDG et de l'Indépendant MOUVAGHA TCHIOBA cherche à récupérer le siège laissé vacant par Paulette MISSAMBO, ancienne militante du PDG récemment passée avec armes et bagages à l'Union Nationale. Paulette MISSAMBO est candidate à sa propre succession. Elle a fort à faire avec les candidats de la Majorité Républicaine qui disposent de sérieux atouts. A ce sujet, faut-il rappeler que le suppléant actuel de Régis IMMONGAULT avait sérieusement mis Paulette MISSAMBO en difficulté lors des consultations électorales de 2006. Elle n'eut son salut que grâce au défunt Président de la République qui tempéra les ardeurs de Fernando MAWOBO LENDOYE.

A NTOUM où Casimir OYE MBA de l'Union Nationale, ancien Premier ministre et gouverneur de la Banque des Etats de l'Afrique Centrale, a remis son siège en jeu, le candidat de la Majorité Républicaine, militant PDG, avec le soutien de ses amis politiques, investit le terrain. Il multiplie des actions de charme.

A Medouneu (Haut-Como), André MBA OBAME, Secrétaire Exécutif de l'Union Nationale, va devoir affronter un jeune cadre issu des rangs du RPG. Ce dernier bénéficiera de l'appui de la Majorité Républicaine. Des réunions de concertation entre les membres de ce camp politique se multiplient aux fins de mettre sur pied des stratégies idoines susceptibles de venir à bout de leurs concurrents politiques.

Que le meilleur gagne!

Repost 0