Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
31 juillet 2011 7 31 /07 /juillet /2011 12:52

        Depuis son retour au Gabon en 1989, le Père Paul MBA ABESSOLE, Président du Rassemblement Pour le Gabon (RPG) a toujours été l'objet d'attaques de tous ceux qui voient en lui un danger. A la veille de chaque consultation électorale, ses détracteurs mettent leur intelligence au service de la destruction de cet empêcheur de tourner en rond. Leur principal objectif est de sortir définitivement Paul MBA ABESSOLE de la scène politique gabonaise. Les plus méchants s'emploient même à l'éliminer physiquement. Pourtant, ici et là comme nous l'avons dit précédemment, on parle d'un cadavre politique. Pourquoi cette haine viscérale à l'égard du Président du Rassemblement Pour le Gabon (RPG) qu'on dit mort politiquement?

      Ces assassins "des cadavres politique" viennent encore, à la veille des futures élections législatives, se faire remarquer par le lancement d'un tract qui fait état d'une recommandation de feu président de la République Gabonaise, Monsieur Omar BONGO ONDIMBA, faite à la banque BNP PARIBAS et plus précisément à l'Agence Clientèle Internationale sise à 2 Place de l'Opéra, 750002 à Paris. En effet, cette agence par sa responsable et conseillère, Madame Angèle BRUE - l'identité de cette dernière reste à déterminer- aurait reçu des instructions de son client aux fins de remettre une somme de 300 milliards de FCFA au Président du RPG, en guise de reconnaissance au soutien que ce dernier lui a apporté.

       Le document en circulation qui ne comporte aucune signature, en dehors du nom de la prétendue responsable et conseillère de BNP-PARIBAS, appelle de notre part quelques observations.

    D'une part,  BNP-PARIBAS est une banque mondialement connue et dont la bonne réputation ne souffre d'aucune contestation. De ce fait, ses responsables ne sauraient faire montre d'une telle légereté. D'autre part, la lecture du document laisse apparaître d'énormes lacunes  en français. Le(s) rédacteur(s) de ce tract ignore(nt) tout des règles de la grammaire française. C'est la preuve que ce document qui porte le logo de la BNP-PARIBAS ne vient pas des vrais responsables de cette banque. A ce sujet, nous vous proposons quelques extraits de ce tract pour apprécier vous-mêmes la qualité du document et le niveau de son ou de ses rédacteurs.

 

"Nous, BNP-PARIBAS de France, avons reçu des recommandations de la part de son excellence, Monsieur feu le président Omar BONGO ONDIMBA de vous remerciez personnellement en vous remettant la somme de 300 Milliards de FCFA.

Cet apport en numéraire est une manière pour lui de vous faire un présent quant à la manière dont vous lui avez soutenu durant toutes ces années...

C'est dans cette perspective, qu'il avait décidé de lui-même, vous faire ce présent en numéraire qui vous parviendra après son décès. Comme stipuler initialement, ce cadeau est une reconnaissance particulière témoignant son affection pour vous."

 

Avec de telles lacunes, on n'a pas besoin d'avoir son baccalauréat pour s'apercevoir que le document qui circule présentement à Libreville ne mérite aucune considération. D'autres personnalités ont reçu de tels documents qui ont aussi pour objectif de les arnaquer.

     Il faut dire que les auteurs de ce document ont été démasqués par le président du Rassemblement Pour le Gabon (RPG), le Père Paul MBA ABESSOLE. En effet, l'un des auteurs de ce tract a contacté le Président du RPG pour demander à ce dernier de lui verser au préalable une somme de 30 millions de FCFA pour  qu'il puisse entrer en possession des 300 milliards. Malheureusement pour l'intéressé, Paul MBA ABESSOLE n'est pas un homme politique qui se fait arnaquer par le premier venu. Toutefois, nous déplorons la naïveté de certains compatriotes qui prennent en considération le contenu des tracts. Beaucoup ont effectivement cru, à la lecture de ce tract, que le Président du RPG avait reçu les 300 milliards dont on parle. Quel pays?

 

 

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires