Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
12 mai 2010 3 12 /05 /mai /2010 13:37

1444373-1918172.jpg 

 

Lors des obsèques du premier Président du Sénat, une personnalité très en vue au sein du Parti de Zacharie MYBOTO, ancien Premier Ministre et Vice-président du PDG, avait fait une étonnante déclaration. En effet, A ne Fam alias Za Nfe, pour ne pas le citer, avait dit qu’avant sa mort, le Président RAWIRI lui avait recommandé de tout faire pour que le PDG ne meure pas. Selon ses propres dires, Za Nfe a juré, en authentique et digne fils de Nkembo de déployer tous ses efforts pour que la volonté de l’ancien Président du Sénat soit faite. Depuis ce temps là, beaucoup d’eau a coulé sous le pont d’Arambo. Beaucoup de compatriotes qui l’avaient attentivement suivi ont même oublié que le propriétaire du 2ème Arrondissement avait fait une telle déclaration et avait aussi pris un tel engagement. Je souligne que Za Nfe savait très bien que les Gabonais ont une mémoire très courte. Ils oublient tout ce qu’on leur dit et promet. C’est ce qui fait qu’ils blanchissent avec une facilité inexplicable tous les malfaiteurs de la République. De sorte que celui qui est honni aujourd’hui est adulé le lendemain. Beaucoup d’hommes politiques gabonais ont exploité cette lacune pour apparaître aujourd’hui, aux yeux des gabonais, comme des « sauveurs », des redresseurs de torts, des gens qui, par un coup de baguette magique, vont faire de notre pays la première puissance de la Planète. EYEGHE NDONG alias Za Nfe fait partie de cette catégorie de politiciens. Pour lui, les Gabonais ont oublié l’engagement qu’il avait lui-même pris, en toute âme et conscience, devant un ancien dignitaire de la République alors que ce dernier vivait ses derniers instants sur terre. Rien ne l’avait contraint à le faire. En tant qu’africains, nous savons qu’on ne viole pas impunément de tels engagements. Les malheurs s’abattent toujours sur les auteurs de parjures. Qu’a fait EYEGHE NDONG de son engagement vis-à-vis de l’Ancien ? Il l’a plutôt jeté dans sa poubelle. Il n’en a cure. Le serment a été violé quand Za Nfe a décidé d’affronter le candidat du PDG, en s’alliant au candidat de l’opposition. Son fameux oraison funèbre en était le signe avant-coureur. Depuis ce temps, EYEGHE NDONG a juré de tout mettre en œuvre pour qu’on ne parle plus de son ancien parti sur toute l’étendue du territoire national. Il a oublié le jour où il avait mordu la poussière au 2ème Arrondissement face à son adversaire des partielles du 6 juin prochain. Tous les compatriotes qui s’en souviennent savent que Za Nfe a pleurniché à travers toute la ville en demandant au défunt Président OBO de ne pas le lâcher, lui, le petit frère de Léon MBA, face à un opposant. C’est finalement grâce à ce soutien qu’il a conservé son siège jusqu’aujourd’hui.

Au moment  où il doit, à nouveau, affronter son adversaire de toujours sans le soutien de la machine électorale du PDG, Za Nfe va devoir tirer les leçons de son parjure. Cette machine électorale a changé de camp. Il apprendra qu’on ne viole pas ses engagements sans frais. Il est évident que la correction qui lui sera infligée sera à la hauteur de la gravité de la faute commise. E dzibe o ne Fam.

09/05/2010                                           Mone ye NKEMBO

Partager cet article

Repost 0
bikorafam.over-blog.com - dans Politique
commenter cet article

commentaires