Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
10 janvier 2013 4 10 /01 /janvier /2013 09:20

 




 

RASSEMBLEMENT POUR LE GABON

Liberté-Equité-Solidarité

 

 

 

12ème CONGRES NATIONAL EXTRAORDINAIRE

LIBREVILLE (Siège du R.P.G. sis à Petit-Paris)

Les 1er et 2 décembre 2012

 

 

 

 

RAPPORT GENERAL

 

          En dates des 1er et 2 décembre 2012, se sont tenues au siège du Rassemblement Pour le Gabon sis au quartier Petit-Paris, à Libreville, les Assises du 12ème  Congrès National Extraordinaire du parti.

          Sous la thématique rationnelle et perspective intitulée : « PERSEVERER DANS NOS CHOIX DE TOUJOURS », ce 12ème  Congrès National Extraordinaire, qui s’est tenu en cette fin de l’année 2012, a été aussi un important rendez-vous politique qui inaugure, par ailleurs, l’année 2013 où des échéances électorales pointent à l’horizon avec la problématique de la biométrisation du fichier électoral, et attendent par ricochet la mobilisation des militantes, militants et sympathisants de notre formation politique.

          Deux principaux points ont été retenus pour les présentes Assises, à savoir :

-         Révision des Statuts et Règlement intérieur ;

-         Election du Président du Parti.

          Placées sous la présidence de son Excellence Paul MBA ABESSOLE, Président du Rassemblement Pour le Gabon (R.P.G.), ces Assises ont été magistralement dirigées par le vice-président du parti, l’Ami Pierre Claver MVELE NDANGO, assisté de l’Honorable Marie Madeleine NYINGONE ANDA et du Vénérable Marie Thérèse NYANGUI IBINGA. De même, l’évènement de ce week-end a vu la participation tant quantitative que qualitative des délégations des militants venues de l’intérieur du pays, ainsi que des communes de Libreville et d’Owendo. Aussi a-t-il été rehaussé par la présence remarquée de plusieurs partis et mouvements politiques amis et membres de la Majorité Républicaine pour l’Emergence. Il s’agit du/de :

-         Parti Démocratique Gabonais (PDG), représenté par Messieurs Ernest NDASSIKOULA, en sa qualité de Secrétaire Général Adjoint, et Jean-Marie KOUMBA SOUVI, Secrétaire National ;

-         Rassemblement des Républicains (RDR), représenté par sa Présidente, Madame Léontine MEBALE ;

-         Parti Travailliste, représenté par son Président, Maître MBURU YI NDJAKO ;

-         Rassemblement pour la Démocratie et le Progrès (RDP), représenté par son Président, Monsieur IBOUTA WALLA ;

-         Front Démocratique et Culturel (FDC), représenté par son Président, Monsieur Quentin Ben MONGARYAS ;

-         MORENA ORIGINEL, représenté par son Président, Monsieur Molière BOUTAMBA ;

-         Union pour le Développement et la Liberté (UDL), représenté par son Président, Monsieur Jean EMANE EYOUNE ;

-         Rassemblement des Gaulois (RG), représenté par son Président, Monsieur Max Anicet KOUMBA ;

A cette suite s’ajoutent la présence très constatée de Maître NZASSI, Ami personnel du Président du Parti, et celle du Pasteur Samson NZOGHO ZE, porteur d’une motion de soutien au Président du R.P.G. pour les présentes Assises.   

          La liste complète des congressistes est jointe en annexe du présent rapport.

Les travaux de ce 12ème Congrès National Extraordinaire se sont déroulés selon le programme condensé ci-après :

-         Samedi, le 1er décembre 2012

   *Ouverture officielle du Congrès ;

   *Travaux en commissions.

 

-         Dimanche, le 2 décembre 2012

   *Reprise des travaux et plénières ;

   *Clôture officielle du Congrès.

Le chronogramme détaillé des présentes Assises est joint en annexe du présent rapport.

 

 

 

I-                   DE LA SEANCE D’OUVERTURE DES TRAVAUX DU CONGRES

          Dans une ambiance militante et conviviale, cette séance d’ouverture a été ponctuée par différentes interventions ordonnancées ainsi qu’il suit :

-         Discours de bienvenue du Président du Conseil Communal de Libreville, l’Ami Gabriel OBIANG OTOGHE.

-         Discours du Président de la Commission Préparatoire du Congrès et, par ailleurs, Secrétaire national à l’organisation, l’Ami Raymond Placide N’DONG MEYO.

-         Messages des partis et mouvements politiques amis.

-         Discours d’ouverture du 12ème Congrès national extraordinaire du Président du parti, son Excellence Paul MBA ABESSOLE.

 

A)   Mot de bienvenue du Président du Conseil Communal de Libreville

          Intervenant le premier et au nom de son organe, le Président du Conseil Communal de Libreville, l’Ami Gabriel OBIANG OTOGHE a d’abord tenu à souhaiter aux Congressistes et aux invités, une chaleureuse bienvenue au siège national de notre Parti, sis à Petit-Paris. Aussi a-t-il qualifié ensuite ces moments d’historique en sollicitant, par ailleurs, des Congressistes une salve d’applaudissements au bénéfice du Président du Parti pour avoir conduit avec diligence et sagesse le Rassemblement Pour le Gabon depuis toujours. Enfin, il a clos son propos en actant l’intérêt des présentes Assises qui permettront, d’une part, d’apporter quelques amendements sur certains articles de nos Statuts et Règlement intérieur ; et qui d’autre part, donnent une nouvelle occasion aux Rassembleuses et Rassembleurs de choisir librement l’Ami qui présidera aux destinées de notre Parti au terme de ce 12ème Congrès National Extraordinaire.

 

B)    Du discours circonstancié du Secrétaire National à l’Organisation, Président de la Commission Préparatoire du Congrès.

          L’Ami Raymond Placide N’DONG MEYO a, dans son propos, rappelé au Président du Parti et aux Congressistes, l’aspect organisationnel y incombant. Sur ce, lui et son équipe ont voulu faire coïncider la totale satisfaction des Congressistes et des Illustres invités et le cadre matériel et scientifique des travaux.

          Pour lui, le souci était à la fois grand et permanent d’offrir un environnement agréable qui permette la réflexion et l’expression sereines en toute convivialité.

          Enfin, tout en souhaitant bon rétablissement à l’Amie Géneviève ASSANGONO OLUI, Présidente Nationale du Mouvement des Femmes du R.P.G., prise par la maladie, il a, par ailleurs, rendu un hommage mérité au Secrétaire Exécutif, l’Ami Benoît MBA MEZUI, et au Directeur de cabinet du Président du Parti, l’Ami Robert ENDAMANE, pour leurs contributions tant physique qu’intellectuelle pour la réussite de l’évènement.

 

C)    Des messages des partis et mouvements politiques amis

          Des différentes interventions des représentants des Partis et Mouvements politiques amis de la Majorité Républicaine pour l’Emergence, on peut, entre autres, retenir cinq grandes séquences, à savoir : témoignage de reconnaissance, Paul MBA ABESSOLE et le R.P.G., la place de la culture, le rôle des jeunes, la place des femmes.

 

C-1. Du témoignage de reconnaissance

          Les représentants du P.D.G. et les Présidents des différents partis politiques sus-énumérés, ont, en leurs titres et qualités, exprimé l’honneur et la fierté d’être invités à la cérémonie d’ouverture des Assises du 12ème Congrès National Extraordinaire du R.P.G. Ensemble et dans leur diversité colorée, ils ont félicité le R.P.G. de son approche du champ politique gabonais depuis plus de vingt ans, et surtout de son respect des règles de base qui régissent le fonctionnement d’un parti politique. Puisqu’à occasions régulières, la direction du Parti communique avec sa base. De même ont-ils loué l’étroitesse des liens d’amitié entre les Partis et Mouvements politiques de la Majorité, et plus particulièrement entre les deux plus représentatifs dans le cadre de la démocratie conviviale, à savoir : le Rassemblement Pour le Gabon et le Parti Démocratique Gabonais.

 

C-2. De la place de Paul MBA ABESSOLE et du R.P.G.

          A l’unanimité, tous les invités du R.P.G. aux présentes Assises ont reconnu le rôle historique joué par Paul MBA ABESSOLE dans le processus de démocratisation de notre pays. Par souci de vérité, ils ont simplement interrogé l’histoire.

          Le Rassemblement Pour la Démocratie et le Progrès (R.D.P.), par la voix d’IBOUTA WALLA, son président, a dit ce qui suit : « Militantes et Militants du R.P.G., un devoir de mémoire, auquel je ne saurai me soustraire me rappelle avec force qu’en 1993, Alexandre SAMBAT rentrant des Etats-Unis, était parti directement de l’aéroport Léon MBA pour la Cité de la démocratie où se tenait un autre de vos Congrès. Il n’était pas attendu, mais ce jour-là, vous l’avez chaleureusement accueilli ; vous lui avez donné la parole, bousculant ainsi votre protocole.

          Le R.D.P., dans ses débuts avait largement bénéficié de la logistique de votre formation politique, et nous vous en sommes à jamais reconnaissants.

          En 1996, dans le département de la Zadié à Mékambo, le R.N.B. et le R.D.P. avaient formé un ticket pour s’imposer dans le bureau du Conseil départemental et au sénat ».

          Le MORENA Originel de son côté reconnaît ne manager aucun effort pour constater le combat mené des mains de maître par Paul MBA ABESSOLE, durant de longues années aux côtés d’autres formations politiques qui sont aujourd’hui au crépuscule de leur engagement.

          En un mot comme en cent, chers Congressistes, nos amis de la Majorité ressortent ici la valeur selon laquelle « LA VERITE N’A PAS DE TOMBE ». Publiquement et au cours des présentes Assises au siège de notre Parti, ils ont rendu un hommage solennel au Président du R.P.G. à qui, par ailleurs, ils ont reconnu une dimension humaniste probante et une stature d’homme de culture avéré. 

C-3. La place de la culture

          Volet important parce que recoupant parfaitement le projet politique du R.P.G. et interpellant le premier étudiant de « l’Université d’Akam-Essatouk », Quentin Ben MONGARYAS a sollicité l’homme de culture qu’est Paul MBA ABESSOLE pour qu’ensemble une synergie pour une culture nationale sorte de l’exil les artistes gabonais et brise l’exclusion injuste dont ils sont victimes. Ensuite, il a ajouté : « il importe de souligner que ces artistes gabonais ne peuvent plus poétiser, chanter et danser, écrire, peindre et sculpter pour rien. Nous ne pouvons être les crêve-la-faim dans un Gabon qualifié de véritable El-dorado, alors que les politicards et les bougnats s’en mettent plein les poches ». Enfin, le président du F.D.C. a clos son propos en rappelant le triptyque qui guide l’Avenir en Confiance préconisé par Ali BONGO ONDIMBA, à savoir : Paix-Développement-Partage. Quentin Ben MONGARYAS trouve ainsi en Paul MBA ABESSOLE le fidèle interprète auprès de son Excellence Ali BONGO ONDIMBA, Président de la République, Chef de l’Etat, pour que la politique de l’Emergence y réfléchisse sereinement.

C-4. Le rôle des jeunes

          Sur ce sujet, Maître MBURU YI NDJAKO s’est adressé particulièrement aux jeunes du Rassemblement. A eux, il leur a dit expressément ce qui suit : « l’histoire retient que c’est Paul MBA ABESSOLE qui nous a amené la liberté en 1990 en l’arrachant des mains de l’ancien pouvoir P.D.G. Donc vous devez être fiers d’appartenir au Rassemblement Pour le Gabon, ce grand parti qui a, à sa tête, un grand homme d’une intelligence particulière ». Pour le Président du Parti Travailliste, l’action politique du Président du R.P.G. se mesure à l’aune du chemin parcouru et de quelques avancées démocratiques dont nous jouissons aujourd’hui.

C-5. La place des femmes

          Pour Léontine MEBALE, seule femme responsable d’un Parti politique sur l’espace public gabonais, le R.P.G. doit davantage les promouvoir, les initier à la vie politique et publique.

          Pour clore cette série d’interventions des invités, parole a été donnée à Samson NZOGHO ZE de prononcer sa motion de soutien au président du R.P.G. Grosso modo, l’intéressé apprécie  le projet politique du Rassemblement qui place l’homme au cœur de son action, à savoir : Ecole cadeau, Hôpital cadeau, Travail pour tous et Logement pour tous dans un avenir sûr et sincère. Pour le Pasteur, « celui qui construit un homme, construit l’humanité. En ce sens, le R.P.G. promet la liberté, l’équité et la solidarité dans un Gabon fort et rassemblé en pleine croissance ». En même temps formule-t-il le vœu de voir Paul MBA ABESSOLE redescendre sur le terrain afin de ramener les brebis égarées dans la maison du Père à l’occasion des élections locales à venir.

 

D)   Du discours d’ouverture du Président du R.P.G.

          Intervenant le dernier, le Président du Parti, son Excellence Paul MBA ABESSOLE a d’abord tenu à remercier tous et chacun d’avoir bien voulu répondre à l’invitation d’assister à l’ouverture du 12ème Congrès National Extraordinaire du Rassemblement Pour le Gabon. Aussi a-t-il profité de la circonstance pour situer le caractère tardif de la tenue des présentes Assises. Trois évènements majeurs l’expliquent, à savoir : le décès d’Omar BONGO ONDIMBA en juin 2009, l’élection du Président Ali BONGO ONDIMBA et les dernières élections législatives du mois de décembre 2011. En même temps a-t-il fustigé le comportement de certains de nos anciens militants et compatriotes qui, pris par le doute, chancellent d’un parti politique à un autre et s’accordent des émancipations progressives dans le but de s’octroyer rapidement des bénéfices matériels et financiers. Aux militants fidèles qui constituent aujourd’hui la base solide et inébranlable de notre parti, le Président du R.P.G. leur a adressé ses sincères félicitations.

          Abordant ensuite la thématique duale sous laquelle ont été placées ces assises, à savoir : « rationnelle et perspective », occasion était donnée au Président du Rassemblement Pour le Gabon de livrer la quintessence du thème du Congrès.

A)   De la politique socioéconomique

          Ecole cadeau, Hôpital cadeau, Travail pour tous, un Toit pour tous constituent toujours l’ossature du projet politique du R.P.G.

          Parlant de l’Ecole cadeau, Paul MBA ABESSOLE a, d’une part, reconnu l’inertie observée dans ce sens durant les vingt années de parti unique ; et d’autre part, réaffirmé son désir de voir s’instaurer au Gabon la gratuité de l’Ecole. Car selon lui, c’est l’unique voie de rendre la formation accessible aux enfants des pauvres. Pour cela, les établissements privés confessionnels catholiques, protestants, etc. devraient retrouver leur aura d’antan via des subventions nécessaires et suffisantes pour leur permettre de bien contribuer à l’effort éducatif. Aussi préconise-t-il une école gabonaise ouverte au monde avec des signatures de partenariats de formation intellectuelle avec les grands pays développés du monde comme la France, les Etats-Unis, le Japon, l’Allemagne, la Chine, la Grande-Bretagne, etc.

         Pour ce qui est de l’Hôpital, le Président du R.P.G. a dit que c’est la vie, c’est la santé. Des deux volets de la médecine, curative et préventive, il a préconisé qu’un accent soit mis sur la dernière, c’est-à-dire la médecine préventive selon le principe : « IL VAUT MIEUX PREVENIR QUE GUERIR ». A ce sujet, l’Etat doit pleinement jouer son rôle en faisant bénéficier à chacun et à tous des soins de santé de qualité. Car la CNAMGS reste encore sclérosée avec des couvertures qui touchent à peine 20% de la population urbaine et moins de 10% dans les zones rurales.

          Quant au Travail, qu’il soit manuel ou intellectuel, il entretient la santé selon l’orateur. Et c’est à ce titre que chaque Gabonais peut participer à la promotion du développement du pays, et par ricochet, envisager un « AVENIR EN CONFIANCE ».

          Parlant de l’Habitat, le Président du Parti a souligné que donner un Toit à chaque Gabonais, est une des conditions de son bien-être, de sa stabilité. Car, un Toit, ce n’est pas seulement un espace matériel et physique, il est aussi une expression de l’existence d’un individu ou d’une famille. Le développement intégral du Gabon doit donc en tenir compte en associant également les villages, berceaux de nos cultures.      

B)    De la problématique de l’intégration sous-régionale

          Pour Paul MBA ABESSOLE, deux raisons expliquent aujourd’hui les apories de l’intégration sous-régionale dans le cadre de la zone CEMAC : Le rêve brisé et détourné de Barthelemy BOGANDA et l’inapplicabilité actuelle des Textes fondateurs et organiques de  cette même Communauté.

          D’une part, parlant du rêvé brisé de Barthelemy BOGANDA, dont s’est largement inspiré le projet politique fédérateur du Rassemblement Pour le Gabon, ce premier Président de l’Oubangui Chari eut une vision selon laquelle : « Malheur à l’homme seul. Unis, nous serons forts ». A l’époque, il sollicitait des pays qui, aujourd’hui constituent la zone CEMAC, à l’exception de la Guinée Equatoriale, la construction d’un grand ensemble politique, social, économique et culturel appelé République Centrafricaine (R.C.A.). Mais hélas ! Le rêve alla à vau-l’eau après les indépendances.

          D’autre part, l’immobilisme actuel de la CEMAC provient de l’inapplicabilité de ses Textes fondateurs et organiques. Aussi lit-on la position ambiguë du Gabon qui n’a, à ce jour, ratifié qu’un seul texte : celui de la « Convention du Parlement » de 2004.

          Pour Paul MBA ABESSOLE, l’étroitesse de l’espace CEMAC ne doit pas constituer un handicap. Au contraire, elle doit se transformer en atout via la formation d’une élite de qualité capable de lire la situation actuelle et prospectiver des recettes nouvelles. Le Gabon doit, d’ores et déjà, identifier et reconnaître tous ses talents et savoir-faire afin de les mettre au service de son développement.

          C’est donc là tout le sens de la mise en place de la Majorité Républicaine pour l’Emergence. Car celle-ci permet de construire ensemble l’unité du pays, en mettant de côté les forces négatives. A ce sujet, le Président du R.P.G. a mesuré le chemin parcouru dans nos relations avec le Parti Démocratique Gabonais (P.D.G.) et les autres formations politiques de la Majorité. Pour lui, ce chemin est long et parsemé d’embûches d’où le doute de certains partisans avides de postes immédiats et des avantages matériels faramineux.

          Aujourd’hui a-t-il dit, les Rassembleuses et les Rassembleurs doivent se mettre debout pour défendre et approfondir la pertinence de nos idées de toujours.

 

 

C)    Des futures élections

          Le dernier volet de l’intervention du Président du Parti a concerné les élections à venir. A ce sujet, il a insisté sur le fait que nous devons nous battre pour avoir des élus à tous les niveaux de l’Etat. Seulement pour y arriver, le premier acte à poser, c’est l’inscription massive sur la liste électorale. Car, avec l’introduction prochaine des données biométriques, la liste électorale dressée dans le passé sera caduque. Chacun doit donc de nouveau s’inscrire là où il pense aller voter ou soutenir un candidat.

         Il a terminé son propos par une citation à l’endroit des Gabonaises et des Gabonais naufragés : « Si tu veux, viens ou reviens, notre aventure reste la même, adaptable à toutes les circonstances, mais personne ne fera rien à ta place. Tu récolteras ce que tu auras semé ».

         Les documents de ces différentes interventions sont annexés au présent rapport.

          Après cette série d’interventions, ponctuée par une salve d’applaudissements et des chants des groupes socioculturels conviés pour la circonstance, une suspension de séance de 45 minutes a été observée pour permettre aux invités de se retirer.  

 

II- DES TRAVAUX DU 12ème CONGRES NATIONAL EXTRAORDINAIRE

          La reprise des travaux, à 14h35 minutes, a été consacrée d’une part, à la mise en place des Bureaux du Congrès et des commissions, et d’autre part, aux travaux en commission.

          De la mise en place des Bureaux

1-    Du Bureau du 12ème Congrès national extraordinaire.

Celui-ci a été composé comme suit :

          -Président : l’Ami Pierre Claver MVELE NDANGO

          -1er Vice-président : l’Amie Marie Thérèse NYANGUI IBINGA

          -2ème Vice-président : l’Amie Marie Madeleine NYINGONE ANDA

          -Rapporteur général : l’Ami Pascal NDONG NGOUA

          -Rapporteurs adjoints : les Amis Louis Fulbert NGUEMA ONGBWA, Djâmeh EDOUH BIYOGO et Victor ANDA NGUEMA.

 

2-    Des bureaux des commissions

Deux commissions ont été mises en place et étaient composées ainsi qu’il suit :

a)     Commission Révision des Statuts et Règlement intérieur

          -Président : l’Ami Raphaël EDZANG

          -1er Vice-président : l’Amie Marie Thérèse NYANGUI IBINGA

          -2ème Vice-président : l’Ami Pierre NGOMO SIMA

          -Rapporteur : l’Ami Pascal NDONG NGOUA

 

b)    Commission Election et investiture du Président du R.P.G.

          -Président : l’Ami Samuel OKE NDONG

          -1er Vice-président : l’Ami Paul Maixcent MOUSSINGA

          -2ème Vice-président : l’Ami François NZE MENGOUA

          -Rapporteur : l’Ami Raymond Placide NDONG MEYO

          Les listes des membres de ces deux commissions sont annexées au présent rapport.

          Après la mise en place des commissions, le Président du Bureau du Congrès, l’Ami Pierre Claver MVELE NDANGO, actant l’intérêt de la circonstance remarquable, a fait approuver les Bureaux desdits commissions par acclamation. Aussitôt, les deux Bureaux nouvellement désignés se sont retirés pour examiner l’ordre du jour les concernant.

 

 

b-1. De la Commission Révision des Statuts et Règlement intérieur

           Lors de la plénière, 34 articles ont été proposés à la révision en commission.

Pour les Statuts, il s’agit des articles : 1, 10, 21, 24, 28, 29, 30, 37, 38, 47, 53, 54, 55, 58, 59, 67, 70, 71, 72, 74, 76, 77, 78, 82, 86, 89, 101, 103, 104, 107, 108, 119 et 121.

Pour le Règlement intérieur, il s’agit des articles : 22 et 37.

Articles inchangés : 1, 28 et 89.

Articles modifiés et regroupés : 10, 21, 24, 29, 30, 37, 38, 53, 58, 59, 67, 70, 71, 72, 74, 76, 78, 82, 85, 86, 101, 103, 104, 107, 108, 119. 

 En revanche, il a été créé l’article 39 sur la définition et la composition du Conseil Exécutif.  

Deux recommandations ont été faites :

Au niveau des Statuts : la commission recommande au Président du Parti de mettre en place une commission permanente de travail qui regrouperait les anciens membres du gouvernement, parlementaires, maires, présidents provinciaux et communaux de Libreville, conseillers politiques.

Au niveau du Règlement intérieur, des amendements ont porté sur l’article 22. Une recommandation a été également faite au niveau de l’article 37 pour qu’un texte en vue de son application soit pris.

b-2. De la Commission Election et investiture du Président

Cette commission avait pour objet d’examiner les dossiers de candidature à la présidence du Parti. Une seule candidature a été enregistrée. Après l’examen minutieux du dossier de candidature, celle-ci a été retenue par la Commission qui a alors recommandé au Congrès de se prononcer positivement sur la candidature de l’Ami Paul MBA ABESSOLE aux fonctions de Président du R.P.G.

Après l’exposé des motivations par le candidat, le Congrès est passé au vote et l’a élu par acclamation, conformément aux dispositions de l’article 111 des Statuts.

Enfin, Appolinaire MAHOUNDOU dit « Papa BÛCHERON », doyen d’âge du 12ème Congrès National Extraordinaire, a procédé à l’installation du nouveau Président élu pour un mandat de cinq (5) ans.

Le Président du bureau du Congrès a suspendu la séance pour permettre la rédaction du Rapport général.

 

III- DE LA CLOTURE OFFICIELLE DES TRAVAUX DU CONGRES

Cette partie du programme a été ordonnancée ainsi qu’il suit :

A)    Lecture des Motions de soutien au Président du Parti nouvellement élu par les représentants des conseils provinciaux et communal de Libreville ainsi que par les responsables des organismes spécialisés du Parti.

B)    Lecture du Rapport général du Congrès, lu par le Rapporteur général et adopté par le Congrès, après amendements.

C)    Enfin, le Président du Parti élu, a clos les travaux du 12ème Congrès National Extraordinaire du Rassemblement Pour le Gabon, en remerciant les Congressistes pour la confiance renouvelée et en fixant les enjeux du nouveau mandat que viennent de lui confier les militants dans le contexte socioéconomique, politique et culturel actuel.

 

 

Fait à Libreville, le 2 décembre 2012

 

Pour le 12ème Congrès National Extraordinaire

 

Le Rapporteur Général                                                                         Le Président

 

 

Pascal NDONG NGOUA                                               Pierre Claver MVELE NDANGO

Partager cet article

Repost 0

commentaires