Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
14 mai 2010 5 14 /05 /mai /2010 12:51

L’on récolte souvent ce que l’on sème, a-t-on coutume de dire. Le Conspirateur National semble oublier cet adage. S’il avait seulement le courage de faire la rétrospective de sa vie, il se rendrait compte que ce qui lui arrive aujourd’hui n’est que la conséquence logique des actes posés dans le passé, voire dans un passé très récent.

L’on se souvient encore des manœuvres de cet opposant d’interposition qui n’hésitait pas à mettre des imposteurs à la tête de certaines collectivités locales remportées par les partisans de l’opposition. Nous n’avons pas encore oublié ces éditions spéciales dont la vedette était notre opposant d’interposition. Ce dernier y justifiait gauchement les mesures répressives à l’encontre des responsables de la Société Civile alors que leurs revendications étaient légitimes. Les gabonais se souviennent aussi des coupes  opérées dans les budgets des collectivités locales gérées par les partisans de celui qui lui a apporté son soutien lors des dernières élections. Il sera difficile d’oublier ce que l’Homme de Barcelone a fait aux dépens d’un compatriote, originaire de son Département, à la veille des élections sénatoriales afin de favoriser un autre candidat qu’il a fait démissionner du Parti qu’il cherche à détruire depuis 20 ans.

D’autres souvenirs sont encore vivaces dans nos mémoires. C’est le cas de l’idée de notre Messie : l’implantation des caméras de surveillance à travers les grandes villes du Gabon afin de surveiller tous les mouvements des leaders de l’opposition. Il n’a cure de l’intimité de ses compatriotes. Quid de l’argent généré par la mise en place du passeport biométrique à 70000 FCFA. Nous savons maintenant que l’Homme de Barcelone était en train de constituer son trésor de guerre en spoliant nos pauvres compatriotes qui tirent le diable par la queue et dont il devient curieusement le grand défenseur. Quel cynisme !

Il est grand temps que l’on barre la route à ce grand manipulateur des consciences qui tente de nous faire oublier le mal qu’il a fait aux autres. Il n’y a rien à attendre de lui. Ne soyons pas des moutons de Panurge. L’Homme de Barcelone veut nous conduire vers un mur.

Aujourd’hui il nous promet des grands changements en 2010. De quels changements parle-t-il ? S’agit-il de son rapprochement inexorable avec le pouvoir ? Ce n’est qu’une question de mois. Qui vivra verra. Ses anciens condisciples du Séminaire St Kisito connaissent bien l’Homme.

Partager cet article

Repost 0

commentaires