Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
29 juin 2011 3 29 /06 /juin /2011 01:15

MEETING DE CLÔTURE DE LA CAMPAGNE DES PARTIELLES -copie-3

 

Depuis le déclenchement du processus démocratique dans notre pays et plus précisément depuis la Conférence Nationale de 1990, nous avons constaté que les Gabonais, dans l'ensemble, tournent le dos aux vrais problèmes auxquels leur pays est confronté.

En effet, au lieu de réfléchir sur l'avenir du Gabon et sur les moyens d'assurer son développement durable, une grande partie des compatriotes fait la politique de l'autruche et se livre à des ragots et à la diffamation des autres qui ne sont pas, dans la plupart des cas, responsables du marasme dans lequel se trouve plongé notre pays.

Parmi les cibles de ces ragoteurs et de ces diffamateurs figure un prêtre spiritain, Président du Rassemblement Pour le Gabon (RPG), le Père Paul MBA ABESSOLE.

Point n'est besoin de rappeler ici qu'il fut l'une des cibles privilégiées des "grands tribuns" de la Conférence Nationale qui voyaient en lui et en son parti politique la doublure du Parti Démocratique Gabonais (PDG). Il était curieusement devenu le principal responsable de l'état chaotique du Gabon. Il fut présenté aux gabonais, durant la campagne électorale des élections législatives de 1990, comme le mal du Gabon, l'homme politique le plus dangereux de la République qu'il fallait coûte que coûte éliminer de la scène politique nationale. Autrement dit c'est à cause de MBA ABESSOLE que:

• le Gabon a connu des décennies de monopartisme;

• le Gabon n'a pas pu soigner et éduquer convenablement ses populations;

• les Gabonais ne sont pas décemment logés;

• le réseau routier de notre pays est dans l'état que tout le monde connaît;

• de nombreux compatriotes se nourrissent à la décharge de Mindoubé;

• les élections sont mal organisées et leurs résultats constamment contestés;

En somme, c'est à cause de MBA ABESSOLE que le Gabon ne décolle pas.

Or, MBA ABESSOLE n'est rentré au Gabon qu'en 1989. Il n'était donc pas aux affaires. A titre de rappel, il convient de relever que MBA ABESSOLE a refusé le portefeuille de la Justice dans le Gouvernement d'OYE MBA en 1990. Ce fut Madame Cécile NKAMA, Magistrat et militante de son parti qui occupera ce poste.

Lorsque Paul MBA ABESSOLE lance le mot d'ordre de grève générale en 1992, en dépit de la reculade des leaders des autres partis de l'opposition et malgré le succès de l'opération, un cacique du PDG, Ministre de l'Intérieur de cette époque, n'a pas hésité à déclarer sa mort politique. Une vue de l'esprit.

Cette mort constamment annoncée n'a pas empêché le cadavre politique MBA ABESSOLE de hanter les esprits des milieux politiques gabonais. Comment un cadavre, autrement dit un corps sans vie peut-il faire peur au point d'user de toutes les manoeuvres sordides pour "l'assassiner"?

Une attitude aussi absurde appelle de notre part quelques commentaires. En effet si certaines actions sont menées dans l'ombre pour neutraliser ou assassiner politiquement MBA ABESSOLE, cela veut tout simplement dire qu'il n'est pas encore mort et qu'il constitue toujours, pour ces bandits politiques, un danger mortel.

La vérité est que Paul MBA ABESSOLE gêne. C'est un empêcheur de danser en rond. Le Président du RPG détient une arme redoutable pour ceux qu'il considère comme ses concurrents politiques: la vérité. C'est cette passion de la vérité qui lui permet de rappeler aux Gabonais d'origine et d'adoption qu'aucun développement sérieux et durable du pays ne être envisagé sans passer par:

• l'Ecole cadeau;

• l'Hôpital cadeau;

• le Travail pour tous;

• un logement décent pour chaque Gabonais.

Paul MBA ABESSOLE est un os qu'un paquet ne peut contenir sans courir le risque d'être percé ("éves kaghe ke mbôm").

S'agissant du manque de visibilité et de lisibilité dont on parle relativement à sa démarche politique, il faut dire que les tenants de cette idée brouillent eux-mêmes la lisibilité et la visibilité en question par l'intoxication dont ils sont les auteurs et les victimes en même temps. Leur objectif est de présenter MBA ABESSOLE comme le mal du pays. Ce qui est pour nous une véritable distraction, car MBA ABESSOLE n'a jamais été Premier Ministre ou Président de la République. Il est Président d'un Parti qui défend les mêmes idées pour le Gabon depuis 21 ans.

De nombreux compatriotes se laissent malheureusement prendre à ce jeu qui blanchit les vrais fossoyeurs de la République aux dépens des innocents tel un bandit qui est poursuivi et qui crie "au voleur!" pour distraire les gens et attirer plutôt leur attention sur ceux qui le poursuivent.

Aux assassins des "cadavres politiques", nous rappelons que "la politique ce n'est pas le mensonge."

Ayons le courage d'affronter la vérité. De toutes les façons, elle nous demandera, à chacun, des comptes lorsqu'elle décidera, le moment venu, de s'imposer de nuit comme de jour.

A bon entendeur salut!

 

 

MOAN ESSANKPWELE DULU ABE MINLANG MBENG

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires