Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 juillet 2010 3 21 /07 /juillet /2010 11:24

Mme-EPOULOU--la-Conferenciere.JPGVue de l'assistanceJamêh Edou Biyogo entouré de Mme Epoulou

 

Dans le cadre de la clôture de la première phase de ses activités annuelles, la Délégation du Rassemblement Pour le Gabon du 1er Siège du 6ème Arrondissement de Libreville, à la tête de laquelle se trouve Djâmeh-Augustin EDOUH BIYOGO, a organisé une Conférence-débat dans la salle des mariages de la Mairie de Nzeng Ayong le 16 juillet 2010  sur le thème « Les habitudes alimentaires de nos enfants : quelles incidences sur leur santé ? ».

Cette manifestation, selon le Président EDOUH BIYOGO, rentre dans le cadre des activités statutaires de l’organe qu’il dirige. L’intéressé a appuyé ses propos par les dispositions des textes fondateurs de son Parti, notamment les articles 18 et 79 des Statuts et Règlement Intérieur du RPG  qui stipulent respectivement que « chaque militant doit établir des contacts permanents avec les populations et les aider à résoudre les problèmes de leurs collectivités ». Tout comme « sous l’autorité de son Président, le bureau de la Délégation est chargé, entre autre, de former et informer les militants, notamment par l’organisation des séminaires, ateliers, missions, etc. »

Cette Conférence-débat était animée par Madame Marcelle EPOULOU-MODIYA, Nutritionniste, Ancienne responsable du Centre National de Nutrition au ministère de la Santé, Présidente de l’Association Gabonaise pour la Promotion de l’Alimentation Infantile (AGPAI), actuellement à la retraite.

Selon le Président de la Délégation RPG du 1er Siège du 6ème Arrondissement de Libreville, cette conférence est la matérialisation de l’idée de la conception d’un projet susceptible de contribuer à l’éducation des familles gabonaises et à la protection de l’enfance par le biais d’une réflexion en rapport avec un des secteurs prioritaires de la philosophie de son Parti, comme de la vie de toute nation : la santé. EDOU BIYOGO et ses amis ont constaté que nos enfants sont devenus, chaque jour un peu plus, de grands  consommateurs de produits sucrés, salés et gras, mais dont la qualité et l’origine font couler beaucoup d’encre et de salive. Ce qui les expose aux maladies jadis peu connues telles que le diabète, l’hypertension artérielle, l’obésité, etc. Or c’est sur la jeunesse que repose l’avenir du Gabon. Face à ce constat amer, le Président de la Délégation du 1er Siège du 6ème Arrondissement s’est alors interrogé sur l’avenir de son pays si la frange la plus importante de sa population venait à être décimée par ces maladies. La situation, de son point de vue, n’est pas désespérée dans la mesure où nous prenons conscience que l’avenir du Gabon se trouve dans l’assiette de ses enfants. C’est cette prise de conscience, dira le Président, qui justifie le choix du thème de la Conférence.

Madame EPOULOU, de l’avis des responsables politiques du RPG, était la personne idoine qui devait donc faire comprendre l’ampleur du phénomène, attirer l’attention des populations de la circonscription politique concernée sur les multiples dangers qui planent sur la santé de leurs enfants. Toutes choses qui risquent, à plus ou moins longue échéance, de compromettre l’avenir du Gabon. Aussi devait-elle mettre un accent particulier sur les avantages à tirer d’une alimentation riche, variée et équilibrée.

Prenant la parole devant une assistance nombreuse comprenant des militants et hiérarques du Rassemblement Pour le Gabon ainsi que d’autres compatriotes intéressés, Madame EPOULOU a, avec beaucoup d’aisance et maestria, montré l’importance d’une bonne alimentation. Elle a d’abord fait remarquer que l’alimentation est négligée au Gabon au profit des médicaments tout en revenant sur la définition de la santé donnée par l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS). En effet, la santé est définie comme un état complet de bien-être physique, mental et social. D’autre part, elle a rappelé que durant son parcours professionnel, il lui est souvent arrivé de rencontrer des enfants mal nourris avec la peau sur les os. Les sorciers ont souvent été injustement accusés d’être responsables de leur état. Notre état de santé, a-t-elle rappelé, dépend, en grande partie, de notre alimentation. La bonne alimentation, selon la Nutritionniste, doit commencer dans le ventre. Elle se poursuit, à la naissance, par l’allaitement maternel. Elle a exhorté les femmes à donner le sein à leurs enfants et à tourner le dos au lait de vache. Par la suite, il est demandé de donner progressivement notre alimentation traditionnelle aux enfants afin d’assurer leur protection.

La Conférencière a présenté trois types d’aliments qui doivent figurer dans chaque repas quotidien :

-         Les aliments de force : banane, tarot, igname, maïs, huile ;

-         Les aliments de croissance et d’entretien : poisson, viande, lait (en poudre ou en liquide) ;

-         Les aliments de protection : légumes et fruits qui procurent des vitamines et renforcent notre système de défense.

Elle a dénoncé les méfaits de la publicité. Cette dernière influe sur nos choix alimentaires et nous incite à consommer des produits nocifs à notre santé. Afin d’éviter la fragilisation de nos vaisseaux sanguins, Madame EPOULOU nous recommande de boire beaucoup d’eau et d’éviter la consommation des produits trop sucrés ou trop salés. Elle nous propose de consommer des produits riches en vitamine A tels que la papaye, l’huile de palme rouge non chauffée, tous les fruits à coloration jaune pour protéger nos yeux. Il faut également éviter de trop faire consommer la viande aux enfants.

L’assistance a été visiblement satisfaite par la prestation de la Conférencière. Elle a souhaité que de telles rencontres se multiplient pour le bien de tous. Une collation a mis un terme à cette manifestation.

 

Léonard MBA ESSOGHO

Partager cet article

Repost 0

commentaires