Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
14 mai 2010 5 14 /05 /mai /2010 15:05

Les gabonais ont le droit de se poser cette question au moment où certains hommes politiques, à l’instar de l’Homme de Barcelone, illustrissime fils de Medouneu, les prennent pour des tarés. Il suffit de reprendre les propos d’AMO lors de la campagne électorale et voir ce qu’il en a fait, au terme de l’élection, pour s’en rendre compte. Il ne s’agit pas de son programme mais des dispositions qu’il envisageait de prendre en cas de fraude. Rien n’a été entrepris par l’intéressé pour empêcher le coup d’état électoral. Si l’on se rappelle encore les promesses faites par l’ancien Ministre de l’Intérieur, saisi par les agents municipaux de Libreville, relativement à la dette de la Mairie à l’égard de la CNSS, on serait tenté de penser que ses intentions ou ses simples promesses résolvent les problèmes posés. Pour ceux qui ne le savent pas, AMO, face aux agents municipaux privés de leurs allocations et de leurs droits à pension, avait traité les élus locaux de Libreville de gangsters. Reconnaissant la légitimité des revendications de ces agents, il avait dit que le litige opposant la CNSS à la Mairie de Libreville connaîtra un dénouement heureux avant la fin du mandat de la Délégation Spéciale mise en place à Libreville. Forts de cette promesse, les agents municipaux ont introduit une demande d’audience au cabinet de MBA OBAME pour en savoir davantage. Contre toute attente, ils ne furent pas reçus par ce dernier. Comme toujours, AMO n’a pas tenu ses promesses. Il venait d’administrer la preuve selon laquelle ses seules intentions valent les faits et que l’on peut s’en contenter. Jusqu’à présent cela lui réussit très bien. Va-t-il continuer à se moquer de ses compatriotes comme cela ? Nous pensons que toute chose a une fin. Le piège que lui tend actuellement Zacharie MYBOTO, au sein de la Coalition, va bientôt mettre définitivement un terme à ses mensonges et à ses manœuvres sordides.

Les gabonais doivent suivre le parcours de l’Homme de Barcelone pour ne pas se faire rouler une énième fois dans la farine par ce boulanger politique.

Partager cet article

Repost 0

commentaires