Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
7 juin 2013 5 07 /06 /juin /2013 11:13

COMMUNIQUE  DU CONSEIL  EXECUTIF DU  RASSEMBLEMENT POUR LE GABON

Le mercredi 05 juin 2013, à 18 heures, s’est tenue, au Siège national du Rassemblement Pour le Gabon, une réunion du Conseil Exécutif dirigée par le Président Paul MBA ABESSOLE.

L’ordre du jour de cette séance portait essentiellement sur trois points, à savoir :

1-     Le compte rendu des représentants du RPG dans  les différentes commissions.

2-     L’organisation pratique et professionnelle des déplacements officiels du Président du Parti.

3-     Le RPG face aux problèmes sociaux et politiques actuels du Gabon.

Avant d’examiner les points inscrits à l’ordre du jour, le Président du RPG a réitéré sa volonté de voir tous les responsables du Parti investir le terrain.

S’agissant du compte rendu de nos représentants dans les différentes commissions mises en place par le Gouvernement en vue de la préparation des prochaines élections locales, il ressort que le RPG a pris part à la réunion convoquée par le Ministre de l’Intérieur relative aux différentes opérations électorales (enrôlement, élaboration de la nouvelle liste électorale, etc), au même titre que tous les partis politiques légalement reconnus de la Majorité et de l’Opposition. Il était représenté par les secrétaires nationaux Raymond Placide NDONG MEYO et Pascal NDONG NGOUA qui ont fait au Conseil l’économie des arrêtés pris récemment par le Ministre de l’Intérieur. Le Conseil en a pris acte. Aussi les exhorte-t-il à s’impliquer davantage dans les activités des commissions dont ils sont membres.

Concernant le deuxième point relatif à l’organisation pratique et professionnelle des déplacements officiels du Président du Parti, le Secrétaire National chargé du Protocole a déjà initié une réflexion à ce sujet. Il a déjà dressé une liste protocolaire. Un délai d’un mois lui a été accordé par le Conseil pour finaliser le dossier. Dans la même veine, une commission a été mise en place à l’effet d’élaborer un manuel des procédures.

Enfin, le Conseil s’est penché sur les problèmes sociaux et politiques actuels de notre pays, et plus particulièrement sur ceux qui relèvent des domaines éducatifs et sanitaires, principaux piliers de notre projet de société.

En ce qui concerne le domaine éducatif, le Conseil constate que notre système éducatif est  traversé par des crises récurrentes. Cette situation nécessite, à son avis, une profonde réflexion qui doit faire appel à toutes les intelligences du pays. Cela est aussi valable pour la Santé. Tout en reconnaissant les efforts du Gouvernement dans la construction des infrastructures sanitaires, le Conseil déplore cependant les carences au niveau de la formation des cadres appelés à manipuler les outils ultramodernes mis à leur disposition. Tout comme il se pose le problème de la prise en charge des patients dans nos structures hospitalières.

Au regard de ce qui précède, le Conseil recommande, une fois de plus, la sortie de la Santé et de l’Education du domaine politique.

Par ailleurs, le Rassemblement Pour le Gabon envisage de produire, dans les prochains jours, un document sur son point de vue sur les problèmes de santé et d’éducation au Gabon.

S’agissant des crimes qui défraient la chronique ces derniers temps, sans vouloir s’engager dans des débats d’ordre sémantique sur leur qualification, le Conseil relève que ce phénomène s’est largement  amplifié de telle sorte que la dénonciation ne suffit plus. C’est pourquoi il estime que le moment est venu d’analyser ce problème en profondeur pour mieux l’appréhender et explorer toutes les pistes de solution possibles. En attendant, le Conseil Exécutif exhorte la Justice à appliquer les sanctions prévues dans notre Code pénal et qui répriment très sévèrement tous les crimes de sang et surtout ceux commis avec prélèvement d’organes.

Le RPG reconnaît les efforts déployés par nos Forces de Police afin de neutraliser les criminels. Toutefois, il émet le vœu de voir leurs capacités d’intervention renforcées. Tout comme il  souhaite qu’on les laisse travailler librement.

Avant de mettre un terme à la réunion, le Président du RPG a insisté sur la nécessité d’une meilleure connaissance des choses et d’une analyse affinée des hommes de notre pays pour avancer en sachant où nous allons afin de faire du Gabon un pays exceptionnel.

 

                                           Fait à Libreville, le 05 Juin 2013

 

Le Conseil Exécutif

 

 

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires