Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
20 juin 2012 3 20 /06 /juin /2012 00:07

      R  P  G

 

Liberté-Equité-Solidarité

 

« Celui qui se met dans le mensonge ne peut pas me comprendre. Si je suis un homme libre, on n’interprète pas ma pensée, surtout si on est face à des gens qui suivent comme des moutons ce qu’on leur dit. Si on veut savoir ce que je pense, sincèrement, on doit se rapprocher de moi »

Paul Mba Abessole

 

Au moment où le monde est traversé par de nombreuses crises générées le plus souvent par l’égoïsme, l’orgueil et l’intolérance des hommes, la rédaction soumet à votre méditation l’extrait d’un texte de Serge Toussaint intitulé « Appel à la tolérance ». Ce texte a été publié dans son blog, le jeudi 2 septembre 2010.


« À tous les hommes et toutes les femmes de bonne volonté,

Comme chacun peut le constater, l’humanité va mal et se déchire dans des divisions de tous ordres. Outre la crise financière, économique et sociale à laquelle elle est confrontée depuis plusieurs années, elle est en proie à nombre de tensions, de conflits et de guerres dont la plupart ont leur origine dans une faiblesse majeure de la nature humaine : l’intolérance. Cela laisse supposer que si la majorité des êtres humains faisaient preuve de tolérance dans leurs jugements et dans leur

comportement, le monde irait beaucoup mieux et s’en trouverait considérablement apaisé, ce que chacun devrait souhaiter.Mais qu'est-ce que la tolérance ? D'une manière générale, c'est l'aptitude à respecter les idées qui sont différentes des nôtres et même qui s'y opposent, et ce, dans tous les domaines : religieux, politique, culturel, artistique, etc. Je pense que le meilleur moyen de nous montrer tolérants dans la vie courante est de reconnaître que nous sommes imparfaits, que nous ne savons pas tout, et que nous sommes sujets à l'erreur. Cela n'est pas facile, car nous avons tous un ego, et celui-ci, en raison même de sa nature, nous incite généralement à croire que nous sommes, sinon parfaits, du moins bien meilleurs que nous ne le sommes. C'est également sous son influence que nous avons tendance à considérer que nous avons raison de penser, de dire et de faire ce que nous pensons, disons et faisons en telle ou telle circonstance. L'un des domaines où l'intolérance crée le plus de dommages est la religion. Combien de crimes et de guerres a-t-elle générés au cours de l'Histoire ? Combien de divisions, de disputes et de fâcheries a-t-elle causées dans les familles ou entre amis ? Et malheureusement,

il en est toujours ainsi. Pourtant, aucune religion n'a le monopole de la Foi, et aucune ne connaît la Vérité. Si Moïse, Bouddha, Jésus, Mahomet et autres messies ou prophètes du passé revenaient sur Terre, il ne fait aucun doute qu'ils condamneraient toutes les formes d'intégrisme et de fanatisme auxquels les religions, qui sont respectables en elles-mêmes, ont donné naissance au cours des âges. Et si Dieu existe, au sens qu'elles Lui donnent à travers leur credo respectif, Il est le même pour tous. Dès lors, comment penser qu'Il puisse soutenir ou cautionner la malveillance, la rancœur et la haine ? S'il est essentiel que les dirigeants et les fidèles de toutes les religions se montrent tolérants les uns envers les autres et se considèrent mutuellement comme des croyants plutôt que comme des fidèles de tel ou tel culte, il faut également qu'ils respectent tous ceux qui ne croient pas en Dieu et ne mènent aucune quête religieuse ou spirituelle. Inversement, ces derniers doivent comprendre et admettre que l'on puisse être croyant et puiser dans la Foi, sinon une raison de vivre, du moins un idéal de vie. Malheureusement, comme c'est le cas de la religiosité, l'athéisme génère parfois des comportements intégristes, notamment lorsqu'il est militant et qu'il dévoie la laïcité à des fins laïcistes. La politique est également un domaine où règne l'intolérance, avec tout ce qui en résulte en termes de tensions, de divisions, d'oppositions, de rivalités, etc, non seulement entre les citoyens d'un même pays, mais également entre les nations. Si tel est le cas, c'est parce que chacun projette en elle son vécu, ses pulsions, ses frustrations, ses convictions, ses aspirations, ses angoisses, etc. Mais là encore, aucun parti ni aucun système, aussi démocratique soit-il, ne détient la Vérité à l'exclusion des autres, d'où la nécessité de dialoguer, d'échanger et de puiser dans des points de vue différents une opportunité de remettre les nôtres en cause. En cela, le sectarisme politique est tout aussi destructeur que le sectarisme religieux, notamment lorsqu'il se confond avec le pouvoir… »

 

LE RÔLE DES PARTIS POLITIQUES SELON PAUL MBA ABESSOLE  (Extrait du fascicule intitulé « LE COLLEGIALISME : LE SYSTEME POLITIQUE ADAPTE POUR LE DEVELOPPEMENT DU GABON » paru le 14 mai 2011)

 

Quel est dans notre esprit, le rôle d’un parti politique ? Il faut que tout le monde soit d’accord pour dire qu’un parti politique est une association qui rassemble des citoyens unis par un ensemble d’idées communes dont elle recherche la réalisation, avec comme objectif, naturellement, la conquête et l’exercice du pouvoir. Le RPG s’inscrit dans cette définition. Il veut pleinement participer à l’animation de la vie politique dans notre pays. Depuis sa création, il explique un projet de société qu’il adapte au fur et à mesure des contextes. Tout le monde en connaît d’ailleurs les idées-clés. Même les enfants des écoles savent les décliner comme une récitation : « Ecole cadeau, Hôpital cadeau, un Travail et un Toit pour tous ! » Cela montre qu’il correspond tout à fait aux aspirations actuelles de nos compatriotes. Le RPG est présent à l’Assemblée, au Sénat, dans les Conseils municipaux. Il est présent dans toutes les provinces. Il est comme un fond baptismal pour bon nombre d’hommes et de femmes politiques gabonais. Beaucoup y ont fait un passage bref ou prolongé. Si on pouvait les comptabiliser, on se trouverait devant un chiffre impressionnant. Ses militants actuels doivent faire en sorte que son point de vue compte toujours. Ils doivent être conscients que leur rôle est celui de concevoir, d’expliquer, de promouvoir pour gérer ensuite.

Après l’analyse des réalités, il conçoit des stratégies pour le changement. Il sensibilise sur les problèmes qui se posent à tous et à chacun. Il rassemble les hommes et les femmes sans discrimination. Il explique le bien-fondé de ses prises de position et les fait connaître. Il veut promouvoir les hommes et les femmes, égaux devant la loi. Pour lui, il n’y a pas une loi pour les petits et une autre pour les grands…Il a étudié et connaît les citoyens à qui, à l’occasion de toutes les élections, il propose son programme.

 

PENSEE DE : ALBERT TEVOEDJRE

« Dans la société, l’Etat est l’instance qui gère le pouvoir et qui, directement ou indirectement, l’exerce aussi. Mais l’Etat n’est pas un être de nature, une entité en soi. Il devrait être la projection matérialisée et structurée des volontés convergentes des membres de la cité pour mieux assumer leur finalité »

 

ACTIVITES DU RPG

 

Le Bureau du Conseil Communal de Libreville a été installé le samedi 9 juin 2012 au siège du RPG sis à Petit-Paris. Cette cérémonie a été suivie de l’inauguration du siège du Conseil Communal de Libreville sis à Atong Abè (2ème Arrondissement)

----------------------------------

Le Rassemblement Pour le Gabon organise la 2ème Edition des Journées d’Amitié le 30 juin 2012 à son siège de Petit-Paris. A cette occasion le Bureau National du Mouvement des Jeunes sera installé par le Président Paul Mba Abessole.

----------------------------------

 

Retrouvez tous les numéros de Minlan dans le site : www.mendzimesoso.com

 

LIRE MINLAN C’EST BIEN, MAIS  FAIRE LIRE MINLAN C’EST ENCORE MIEUX

 

LA REDACTION

 

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires