Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
14 mai 2010 5 14 /05 /mai /2010 15:02

AMO fait, une fois de plus, parler de lui, au lendemain de la proclamation de l’élection présidentielle anticipée du 30 août 2009. Vous vous souviendrez que l’Illustrissime Fils et Créateur du Haut Como  a toujours  dit qu’il avait la clé des élections et que personne ne pouvait lui voler sa victoire. En d’autres termes, l’intéressé laissait entendre qu’il maîtrisait parfaitement le système de fraude du régime actuel. Mais grande a été sa surprise de voir son frère proclamé vainqueur. Il faut dire que l’Homme de Barcelone, Secrétaire Exécutif de l’Union Nationale (UN) n’a pas encore compris ce qui lui est arrivé. Il cherche à comprendre comment il a pu être roulé dans la farine par son frère dont il sous-estime les aptitudes. Il ne s’explique pas encore comment « un cerveau ordinaire » a pu déjouer les plans élaborés par son « grand cerveau ». AMO ne semble plus faire confiance son cerveau. Depuis l’investiture du Locataire du Palais du Bord de Mer, AMO a perdu sa raison. Il nous est revenu que l’Homme de l’Hôpital Quiron a fait un tour chez un Maître Bwitiste pour se faire initier. Cette initiation avait pour objectif de lui apporter des réponses aux questions qu’il se pose relativement à l’élection présidentielle anticipée de l’année dernière. AMO a donc mangé le bois sacré. Il a choisi le fétichisme pour réussir en politique. Nos compatriotes devraient déjà s’en méfier. Il ne s’arrêtera pas au Bwiti. Il frappera bientôt aux portes d’autres nganga ou maîtres vaudou qui lui exigeront du sang. Souvenez-vous du décès, dans des circonstances non encore élucidées, de la 1ère épouse du grand frère d’AMO. A titre de rappel, AMO avait demandé à son chauffeur d’aller prendre sa belle-sœur pour accueillir le Président OBO à Medouneu alors que cette dernière n’y vivait plus depuis de nombreuses années. Cette invitation avait inquiété sa belle sœur. Elle l’avait fait savoir à ses proches. Effectivement, ses inquiétudes étaient fondées, car elle n’est plus revenue vivante à Libreville. Nul ne sait ce qui est arrivé à cette dame entre Libreville et Medouneu. Seuls, AMO et son chauffeur peuvent nous le dire. AMO est un homme très dangereux. Il est prêt à tout pour atteindre son objectif. Il a déjà les mains sales. Il peut récidiver. Qu’il sache que tel Moïse il ne verra pas la Terre Promise.

C’est son initiation qui lui aurait fait certainement comprendre que, dans le contexte actuel, « la popularité » n’est pas un facteur déterminant pour gagner une élection au Gabon. D’autres, bien avant lui, l’avaient compris sans avoir recours à l’Iboga.

Cette révélation justifierait-elle la rencontre de l’opposition avec Sarkozy ? AMO a-t-il, à la suite de son initiation au Bwiti, persuadé ses camarades de solliciter avec insistance cette audience ? L’iboga a-t-il finalement fait comprendre à AMO qu’on ne peut présentement gagner une élection au Gabon sans le soutien de la France officielle et de la France secrète ?

Partager cet article

Repost 0

commentaires