Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
14 mai 2010 5 14 /05 /mai /2010 15:32

Des sources dignes de foi, proches d’un nganga, nous apprenons que l’Homme de Barcelone a requis les services d’un Nganga, au terme de l’élection présidentielle anticipée du 30 août 2009. L’objectif de cette consultation était de s’enquérir de la suite de cette élection. En d’autres termes, AMO voulait savoir si la Cour Constitutionnelle allait se prononcer en sa faveur. Vous savez que l’Illustrissime Fils et Créateur du Haut-Como caresse, depuis son jeune âge, le rêve de devenir président de la République. C’est pourquoi il n’a de cesse de crier qu’il ira jusqu’au bout et qu’il ne reculera pas, envers et contre tous.

Dès qu’AMO s’est retrouvé devant le Nganga, ce dernier lui posa, trois fois, la question suivante : « As-tu réellement envie de devenir président de la République ? »

AMO ne répondit pas tout de suite, eu égard au ton de son interlocuteur. Le Nganga reprit aussitôt la parole pour signifier à l’actuel Secrétaire Exécutif de l’Union Nationale(UN) que son rêve ne deviendra jamais réalité. L’intéressé n’aurait pas, selon le nganga, respecté la consigne qui lui avait été donnée : soutenir une personnalité politique qui lui avait été indiquée. Il avait plutôt financé la campagne de l’une de ses amies, présidente d’une ONG, qui avait installé ses quartiers au Rond point de la Démocratie pour demander une candidature unique contre ALI BONGO. Nous savons aujourd’hui qu’elle soutenait AMO. En somme, cette campagne était favorable à l’Homme de Barcelone qui tenait, contre la consigne donnée, à barrer systématiquement la route à celui qu’il devait soutenir. Selon le nganga, c’est cette attitude qui fut à l’origine de son échec. Pour terminer, le consultant a demandé à AMO d’arrêter de se moquer du peuple en disant qu’il ira jusqu’au bout. Il n’aura pas gain de cause. Par contre, celui qui devait bénéficier de son soutien va rebondir. AMO, quant à lui, ne doit plus rien espérer.

N’ayant pas été convaincu par son consultant, AMO a fait appel au Maître Bwitiste qui vient de l’initier pour avoir des explications sur ses résultats à la dernière présidentielle. Il a été également question de consulter ses ancêtres pour obtenir des orientations sur la démarche à adopter aux fins d’atteindre son objectif : occuper le Palais du Bord de Mer.  Cette dernière initiation lui a révélé qu’il ne peut accéder au pouvoir que par le biais d’un coup d’état. C’est pourquoi il s’est rapproché d’un groupe d’officiers de nos Forces de Sécurité pour examiner les modalités de mise en œuvre de son sinistre projet. AMO ne supporterait pas le statut d’opposant. Il a confié à L’EXPRESS.fr ce qui suit, après avoir reçu son nouveau passeport : « Moi qui ai envoyé des gens à l’ombre, j’ai l’impression de sortir de prison. On apprend beaucoup de la vie et de ses épreuves. » AMO commence à réaliser qu’il n’est pas facile de faire de l’opposition. C’est pour cela qu’il menace de fomenter un coup d’état avant la fin de l’année, « si rien ne change ». Autrement dit, s’il ne revient pas aux affaires avant cette date, il fera un malheur.  Zacharie MYBOTO ne le soutiendrait pas. Un homme affamé est capable de tout. Il n’y a qu’à prendre des disposition

Partager cet article

Repost 0

commentaires